Tag Archives: thellingence

Des journalistes camerounais à l’école du Web

INITIATIVE

Des journalistes bientôt concepteurs et réalisateurs de sites web

L’opération 5000 webmasters à l’horizon 2015 commence à Yaoundé par la formation des hommes des médias

séance de formation à thelligence

Vingt (20) journalistes exerçant au Cameroun retournent sur les bancs. Dès lundi prochain, 5 octobre 2009, ces hommes de médias vont se mettre à l’école du web mastering  et du web designing. A l’initiative du cabinet « Thelligence international sarl », ils vont suivre une formation en conception et administration des sites web. Ce dans le cadre d’une opération baptisée « 5000 webmasters à l’horizon 2015 ». La cérémonie de lancement de l’opération s’est déroulée mercredi dernier à l’Ecole supérieure des Sciences et techniques de l’Information et de la Communication (Esstic). Une occasion pour le représentant du ministère de la Communication de se réjouir de voir le secteur privé damé le pion au Gouvernement. « Cette initiative vient à point nommé, pour répondre à un besoin actuel, et qui se faisait de plus en plus pressant au sein de la communication dans notre pays », lance Dr Félix Zogo, conseiller technique au Mincom.

Le cabinet Thelligence l’a compris et déroule un programme chargé à l’intention des nouveaux apprenants. Huit modules à maîtriser pour acquérir les aptitudes de concepteur de administrateur de site web. Pour un début, les profanes n’auront que les six premiers modules pour une durée de 4 mois. Tout commencera par « l’initiation au web et à la programmation ». Dans ce module, il s’agit « de l’introduction au web, de l’Internet en général, des différents navigateurs, de la configuration d’un serveur… », indique Patrice Noutchegueme, l’un des instructeurs de la formation. « Etant donné qu’il y a une partie liée à la programmation dans ce module, on va faire un peu d’algorithme », prévoit-il. L’éducation secondaire au Cameroun ayant plusieurs spécificités, les questions d’aptitude vont automatiquement se poser quand arrivera le moment de ces algorithmes.

Notre instructeur pense qu’il n’y pas à s’inquiéter. « On est au moins sûr que tous ceux qui viennent ont au minimum le baccalauréat, ça devrait aller. Ceux qui ont des bac scientifiques seront plus éveillés, mais les littéraires peuvent s’en sortir », rassure-t-il. Le second module sera moins aisé dans tous les cas. « Programmation Web client », avec l’initiation au langages. Les balises avec le codage en Html (Hyper text mark-up language) et Xhtml, la mise en forme avec le Css (Cascading style sheets) et plus d’interactivité sur le site à construire grâce à Javascript. Pour le 3e module, les hommes de médias entreront dans le « web design et programmation web client avancé ». Ici, les cours reviendront sur le codage en Css appris plus haut, le Javascript avance et le Dhtml qui est « une combinaison java + html »  selon Patrice Noutchegueme.

Ce module prévoit aussi la conception des graphismes à l’aide de Photoshop, Illustrator et Flash, des logiciels de la suite Adobe. Le tout étant géré par un autre programme de la même suite, Dreamweaver. L’étape suivant de la formation est consacrée aux systèmes de gestion des bases de données. « De nos jours, presque tous les sites ont une base de données. Les apprenants vont être initiés aux logiciels Oracle 9i et Mérise, pour l’enregistrement et la normalisation des bases de données », précise l’instructeur. La cinquième ponctuation sera consacrée à la programmation serveur Cgi, l’introduction au codage en Php-MySql et la technologie web 2.0 avec Ajax-Php. Viendra enfin la phase de gestion d’un site web, avec les outils de veille de référencement etc. « Chacun doit avoir un site Web à la fin de la formation. Pour cela, des thèmes seront donné au début », relève Patrice Noutchegueme.

Edouard TAMBA