Category Archives: Sports

Amos Adamu: “As far as I’m concerned I’m not guilty”

AMOS ADAMU

Amos Adamu

“As far as I’m concerned I’m not guilty…”

Amos Adamu, the Nigerian member of the FIFA Executive Committee suspended pending an investigation by the FIFA ethics committee, has spoken exclusively to Farayi Mungazi of BBC World Service. Today Adamu broke his silence to discuss how the allegations against him are untrue, that he welcomes FIFA’s investigation into the matter and that he believes he will be cleared of any wrong-doing in order to carry on his FIFA role.

This is a transcript of the full interview by Farayi Mungazi of BBC World Service

Farayi Mungazi: What is your reaction to your suspension and this investigation?

Amos Adamu: Well you might have known that a newspaper in London made allegations against me and FIFA did the normal thing the ethics committee will investigate this. We’ve met with the ethics committee and they’ve given us the protocols and I’m very happy about it because this will enable the whole world to know the truth of the matter. As far as I’m concerned I’m not guilty of what they are saying. But the ethics committee is a committee that is credible. FIFA is a credible organisation and I’m sure that the whole truth will come out of it. I welcome it.

FM: When you say the whole truth, you say that you’re not guilty, how confident are you that you will come out of this clean because in the eyes of many, you are not?

AA: I’m very, very confident because what was pushed to the public is not a true reflection of what really transpired between me and the journalists. And I believe that this committee… we’ll leave it for them. I’m not supposed to say anything about it. They will investigate it. I believe in the credibility of FIFA and I believe in the credibility of the FIFA President so I know that my reputation is intact and the investigation will prove the correct thing.

FM: You say you believe in the credibility of FIFA and in the credibility of the ethics committee, but do you believe in your own credibility because in the eyes of many people you’re not a credible person at all.

AA: Oh yes…I’m sure that by the time I come out of this they will know that I’m a very credible person and I still maintain that I’m a very credible person and I believe this investigation will prove it.

FM: The FIFA President, the other day said, that there are many devils in our society and that some of those devils are found in football. Do you think he had you in mind?

AA: No no no no no. The FIFA President is a credible person and I’m sure when he makes statements he knows what he’s talking about. But let’s leave it at this. I know I’m a very credible person and what is more important is that this committee will do a thorough job and the whole truth will come out.

FM: Is football a corrupt business?

AA: (pause) I wouldn’t say so, no.

credit: Farayi Mungazi of BBC World Service

Football: Le logo du mondial 2014

COUPE DU MONDE

L’emblème officiel de Brésil 2014

Une Coupe du monde s’achève. Une autre commence. Le Brésil, comme tout organisateur d’événement sérieux n’attend pas 2014 pour préparer le mondial de football qui va s’y jouer. La preuve. Alors que l’Afrique du Sud va encore abriter 2 matchs de Coupe du monde, le pays de Pélé, Ronaldo… présente le logo du mondial qu’il va accueillir. Une cérémonie est prévue à cet effet dans le quartier chic de Sandton à Johannesburg ce 9 juillet 2010. Selon un communiqué de la Fédération internationale de Football association (Fifa), 25 agences brésiliennes étaient en lice pour proposer cette image qui accompagnera les visuels de la Fifa et des sponsors pour les 4 prochaines années

Inspiration by Africa

Au finish la bonne inspiration sera celle proposée par une agence dénommée… Africa. Cet emblème comme vous le voyez, représente  “trois mains soulevant victorieusement le plus célèbre trophée du monde. Si les mains entrelacées symbolisent l’aspect humanitaire, les couleurs jaune et vert illustrent l’accueil chaleureux que le Brésil s’apprête à offrir au monde entier“, indique la Fifa.  Cette œuvre a pour nom de baptême: “Inspiration”. Le plus gros de l’intérêt étant porté aux matchs dans les stades, il faudra attendre le juillet 2011. Période prévue pour le tirage au sort des préliminaires. Assez de temps pour que chaque pays puisse reculer pour mieux faire.

E.T.

Opinions sur les 23 Lions du mondial 2010

CAMEROUN

Les 23 Lions indomptables du Mondial 2010

La liste des footballeurs qui défendront les couleurs du Cameroun au mondial 2010 est connue. Elle a été rendue publique samedi dernier par Paul Le Guen, sur les antennes du Poste national de la Crtv, pendant le journal parlé de 20h.

Gardiens de buts

Hamidou SOULEYMANOU, Kayserispor – Turkey
Idris Carlos KAMENI, RCD Espanyol Barcelona – Espagne
Guy Roland NDY ASSEMBE, FC Valenciennes – France

Défenseurs

Benoit ASSOU-EKOTTO, Tottenham Hotspur FC – England
Sebastien BASSONG, Tottenham Hotspur FC – England
Gaetan BONG, Valenciennes FC – France
Aurelien CHEDJOU, Lille OSC – France
Geremi NJITAP, MKE Ankaragücü – Turkey
Stéphane MBIA, Olympique de Marseille – France
Nicolas NKOULOU, AS Monaco – France
Rigobert SONG, Trapzonspur – Turkey

Milieux de terrain

EYONG TAKANG ENOH, AFC Ajax Amsterdam – Pays Bas
Jean II MAKOUN, Olympique Lyonnais – France
Georges MANDJECK, FC Kaiserslautern – Allemagne
Joel MATIP, FC Schalke 04 – Allemagne
Landry NGUEMO, Celtic Glasgow – Scotland
Alexandre SONG, FC Arsenal – England

Attaquants

Vincent ABOUBAKAR, Coton Sport FC de Garoua – Cameroun
Eric CHOUPO-MOTING, FC Nuremburg – Allemagne
Achille EMANA, Real Betis Sevilla  – Espagne
Samuel ETO’O, FC Internationale Milano – Italy
Mohamadou IDRISSOU, SC Freiburg – Allemagne
Achille WEBO, RCD Mallorca – Espagne

Opinion

Cette liste fait suite à celle des 30 présélectionnés publiée le 11 mai dernier. On y note la présence d’un joueur issu du championnat d’élite au Cameroun. Il s’agit de Vincent Aboubakar, désormais sociétaire de Valenciennes en France, après Cotonsport de Garoua. Je suis de ceux qui le voient en titulaire dans l’attaque des Lions, avec Eto’o et Emana et je l’ai dit ailleurs.

Maintenant que la liste est publiée, les soucis de Paul Le Guen devraient avoir diminué. Sauf que d’autres commencent. Comme technicien du football, il ne m’inspira pas confiance. La dernière preuve de ses tergiversations datent de samedi dernier face à la Slovaquie. Que fait Aurélien Chendjou, un gaucher apte aux tâches offensives sur le côté droit? Que fait Achille Emana sur le côté droit? Car il me semble que sa présence sur ce couloir a bloqué durant une mi-temps les possibilités de Assou-Ekotto. S’il y’en a qui s’y connaissent un peu mieux que l’observateur amateur que je suis, qu’on m’explique s’il vous plait. Et franchement je me demande pourquoi Alexandre Song n’évolue en défense centrale avec Nkoulou? Yes, je l’y préfère avec Matip en 6. Que quoi? Que je délire? Ok, je m’arrête là.

E.T.

MONDIAL 2010:Les 30 présélectionnés du Cameroun

MONDIAL 2010

Les 30 présélectionnés du Cameroun

L’entraîneur national des Lions indomptables du Cameroun vient de rendre publique la liste des joueurs présélectionnés pour le prochain mondial en Afrique du Sud. Il s’agit de 30 joueurs, dont 10 défenseurs, 8 avants-centres, 8 milieux de terrain et 4 gardiens de but.

Ces joueurs entre en stage après le 20 mai prochain. Ils auront ensuite 10 jours pour se distinguer et voir leur nom sur la prochaine liste. Eh oui, 7 de ces joueurs vont regarder le mondial sud-africain à la télé.

Gardiens de but

1- Hamidou SOULEYMANOU (Kayserispor – Turkey)

2- Idris Carlos KAMENI (RCD Espanyol Barcelona – Espagne)

3- Guy Roland NDY ASSEMBE (FC Valenciennes – France)

4- Amour Patrick TIGNYEMB (Bloemfontein Celtic FC – South Africa)

Défenseurs

1- Jean Patrick ABOUNA NDZANA (Les Astres FC de Douala – Cameroun)

2- Benoit ASSOU-EKOTTO (Tottenham Hotspur FC – England)

3- Sebastien BASSONG (Tottenham Hotspur FC – England)

4- Gaetan BONG (Valenciennes FC – France)

5- Aurelien CHEDJOU (Lille OSC – France)

6- Geremi NJITAP (MKE Ankaragücü – Turkey)

7- Stephane MBIA (Olympique de Marseille – France)

8- MAKADJI BOUKAR (AL Nahdha Club – Oman)

9- Nicolas NKOULOU (AS Monaco – France)

10- Rigobert SONG (Trapzonspur – Turkey)

Milieux de terrains

1- Marcel NDJENG (FC Augsburg – Allemagne)

2- EYONG TAKANG ENOH (AFC Ajax Amsterdam – Pays-Bas)

3- Jean II MAKOUN (Olympique Lyonnais – France)

4- Georges MANDJECK (FC Kaiserslautern – Allemagne)

5- Joel MATIP (FC Schalke 04 – Allemagne)

6- Patrick MEVOUNGOU (Canon Sportif de Yaounde – Cameroun)

7- Landry NGUEMO (Celtic Glasgow – Scotland)

8- Alexandre SONG (FC Arsenal – England)

Attaquants

1- Vincent ABOUBAKAR (Coton Sport FC de Garoua – Cameroun)

2- Eric CHOUPO-MOTING (FC Nuremburg – Allemagne)

3- Achille EMANA (Real Betis Sevilla  – Espagne)

4- Samuel ETO’O (FC Internationale Milano – Italy)

5- Mohamadou IDRISSOU (SC Freiburg – Allemagne)

6- Rostard Dorge KOUEMAHA (FC Bruges – Belgique)

7- Achille WEBO (RCD Mallorca – Espagne)

8- Jacques ZOUA (FC Basel 1983 – Suisse)

D’ici à là, cette liste ne manque pas de curiosité. C’est le cas avec le retour en grâce d’Amour Patrick Tignyemb. L’ex gardien du Tonnerre de Yaoundé, très présent dans les sélections militaire et olympique semblait banni de l’équipe nationale A. Les données peuvent changer pour ce dernier.

Il y a dans cette liste trois joueurs évoluant dans le championnat camerounais de 1ere division. Des trois, on avait déjà vu Abouna Ndzana face au dernier match amical des Lions indomptables face à l’Italie.

Qui seront les 7 virés ?

E.T.

Sagesse africaine pour Magnan

Selon un proverbe africain, “Si tu portes une personne depuis l’aube et que le soir tu le traînes, il ne se souvient que d’avoir été traîné”
Chez lecteurs et visiteurs de ce blog, si l’un de vous avait l’occasion de rencontrer Rigobert SONG BAHANAG alias Magnan, dites le lui s’il vous plaît.

Le cas Paul Le Guen

INSUFFISANCES

Le cas Paul Le Guen

“Les limites de Le Guen commencent à apparaître… elles pourraient s’étaler tout à l’heure, surtout qu’il ne sait plus coacher quand son équipe est menée :(“

J’ai tenu ces propos sur mon profil facebook hier à 12h08. Ce n’était pas pour jouer les oiseaux de mauvaises augures. Encore moins de me là jouer devin en possession d’une boule de cristal. N’allez même pas imaginer que je n’aime pas le foot, ou alors que je n’aime pas nos Lions indomptables. Les réguliers de ce blogs et de mes écrits du temps ou j’exerçais au quotidien Le Messager en savent quelque chose. A la suite de mes propos sur Facebook, l’un de mes facebookfriends m’a demandé quelles étaient les limites de Paul Le Guen. Une question à laquelle mes dires apportaient un début de réponse. Je le dis encore, Le Guen ne sait pas coacher quand son équipe est menée à la marque. Et plus grave, cette équipe des Lions indomptables ne sait pas courir après le score quand l’adversaire mène. Mais, restons sur le cas Le Guen, puisque c’est de lui qu’il s’agissait au départ.
Ce coach arrive au Cameroun avec pour mission de qualifier l’équipe nationale au premier mondial en terre africaine. A ce moment, les quadruples champions d’Afrique sont derniers du groupe A des éliminatoires Can/Mondial 2010, derrière le Maroc, le Togo et le Gabon. Et avant son arrivée, l’encadrement technique de cette équipe n’a fait que balbutié. Avec l’aide des pouvoirs publics que représentent le ministère des sports et la fédération. C’est donc une sorte de messie qui pose ses valisent chez les Lions. Accueil pompeux. Gaspillage des fonds publics. Appel à l’Union sacrée… La presse baisse la garde. Le Guen s’en retrouve en état de grâce. Forte tête, il s’empresse de virer le vieux capitaine Rigobert Song, celui par qui le Cameroun remporte la Can 2000 et celui par qui la même équipe là perd en 2008. Tout un monument dont on ne souviendra que des méfaits. La vie est comme ça… Manquez l’occasion de sortir par la grande porte et vous serez un mouton noir à vie dans les mémoires. Quelque soit la grandeur de votre oeuvre 🙁 Pour rester sur Le cas Le Guen, il a tôt fait de retirer le brassard à son ancien collègue du championnat français. Et voilà Samuel Eto’o Fils capitaine. On applaudit.
Le Guen, poursuit sur sa lancée en décidant de virer le même Song du stade. Pas de quoi s’inquiéter. On en a un autre. Plus jeune. Très en jambe. Dans la foulée, les jeunes Bassong et Assou-Ekotto sont de nouveau sollicités. Ils répondent à l’appel de la Terre chérie. On applaudit. On aurait dû attendre un peu. Puisque la première confrontation Cameroun-Gabon à Libreville voit le dinosaure, aux 7 Can à l’époque, revenir sur l’aire de jeu. Entretemps, il ya eu cette longue et chaude explication entre Le Guen et Rigobert Song. Le jeune Bassong, titulaire dans un club qui ne joue pas les seconds rôles en Premier league anglaise, est donc sacrifié. Au profit d’un autre qui n’a plus rien à prouver. Là, il y a une faute de management qui met Le Guen devant un mur. Il cède. Les résultats vont en faveur des Lions. Ils se qualifient pour le mondial sud-africain. Mais tout observateur lucide peut remarquer que cette équipe est physiquement à bout de souffle. Elle roule les mécaniques et jouit de son influent passé comme avantage psychologique. Le fighting spirit fait le reste. On applaudit.
Le temps de la Coupe d’Afrique arrive. Les équipes entrent en stage. Le Guen finit par publier sa liste des 23. On y voit Joël Matip et on applaudit. On aurait dû attendre. La suite de la liste a des curiosités telles que l’absence de Bassong et la présence de Mohamadou Idrissou. Les mines changent. Les Lions sont en vadrouille. Les autres peaufinent leur stratégie d’équipe. L’affaire se corse avec une blessure annoncée chez Assou-Ekotto et des problèmes administratifs pour le cas Matip. Le Guen s’empresse d’appeler Binya pour remplacer le latéral gauche de Tottenham. Il aurait pu demander à la Fédération camerounaise de football de vérifier cas. Et Matip? on tourne en rond. Le Guen est plus occupé à gérer ses consultations chez Canal +. Jusqu’à sacrifier le stage des Lions. Ils partiront sans la traditionnelle onction du peuple à Mfandéna. Les joueurs ayant relâché physiquement pendant que l’autre pérorait à la télé, les bobos sont vites arrivés chez Mbia, Eto’o et Alexandre Song. Dans la foulée, le Togo est traumatisé par une attaque d’insurgés angolais. Le Guen à nouveau, étale ses qualités de leader rassembleur pour proposer que les Lions abandonnent la Can.
Arrive le premier match du Cameroun dans cette Can. On voit dès les premières minutes, une équipe de camerounais suffisants, face aux revanchards gabonais. Mené à la marque dès la 17e minute, le Cameroun sombre et ne peut faire le siège chez les Panthères. Les remplacements opérés par Le Guen n’y font rien. Rien de surprenant quand on l’a vu opérer en France et en Ecosse. Manque de finesse dans les décisions et les choix. Et il y a lieu de s’inquiéter. Car avec 22 joueurs dont quelques uns sont sans doublure, sucer la Can 2010 pourrait avoir un goût bien amer… Quant à la Coupe du monde, c’est une autre histoire.

Edouard TAMBA

PS Je vous recommande ce post que j’ai découvert ce matin même, après avoir rédigé ma chronique.

Avis aux femmes… règles d’or pendant la Coupe d’Afrique

Avis aux femmes…
Règles d’or pendant la Coupe d’Afrique

Avis extrêmement important et recommandations pour les femmes, petites amies, fiancées, mères, sœurs, filles etc. Ces règles doivent être communiquées avant la Coupe du Monde 2010 ou la coupe d’Afrique 2010…

Règle n°1 :
Pendant la durée de la compétition, vous devriez lire les pages sports des journaux afin d’être au courant de ce qui se passe et ainsi être en mesure de vous joindre intelligemment à une conversation. Si ce n’est le cas, vous seriez totalement ignorée. NE PAS vous plaindre si vous ne recevez aucune marque d’attention de notre part dans ce cas de figure.

Règle n°2 :
Pendant la compétition, la télévision m’appartient (ou du moins celle qui dispose du plus grand écran) tout le temps sans exception. N’essayez même pas de jeter un œil sur la télécommande vous risqueriez de le perdre (l’œil)

Règle n°3 :
Si vous devez passer devant la télé durant un match, cela m’importe peu, du moment que vous le faites en rampant sur le sol et sans me distraire.

Règle n°4 :
Si vous décidez de vous mettre nue devant la télé, assurez-vous d’avoir des vêtements à portée de main afin d’éviter un refroidissement car je n’aurai pas le temps de vous emmener chez le docteur ou de m’occuper de vous pendant le mois que durera la compétition.

PENDANT LES MATCHES…

Règle n°5 :
Pendant les matches je serai aveugle à vos gestes, sourd à vos demandes ou muet si vous désirez une conversation. Les seules exceptions seront pour demander une bière ou quelque chose à manger. Pour le
reste, n’espérez pas que je réponde au téléphone, que j’aille ouvrir la porte ou que j’aille chercher le gosse qui vient de tomber du 2ème. Ça n’arrivera pas.

Règle n°6 :
Ce serait une bonne idée de votre part de vous arranger pour qu’il y ait toujours une douzaine de bières au frigo ainsi que des beignets haricots en tout genre à portée de main. Ne tirez pas la tête à mes amis qui viendraient voir un match. En échange d’un comportement responsable de votre part, vous seriez autorisées à regarder la télé de minuit à 6h, sauf en cas de rediffusion d’un match que j’aurais raté par mégarde.

Règle n°7 :
S’il vous plait ! Si vous me voyez énervé à cause d’une des équipes que je supporte, NE PAS venir me dire “allez, ce n’est qu’un jeu” ou encore “t’inquiètes pas, ils gagneront la prochaine fois”. Le seul fait de dire cela ne ferait que me mettre encore plus en colère et je vous aimerais encore moins. Souvenez-vous que vous
n’en saurez jamais autant que nous sur le football et que vos “mots d’encouragements” ne feront que nous mener à une rupture ou un divorce.

Règle n°8:
Vous êtes la bienvenue si vous désirez vous asseoir parmi nous afin de regarder un match. Vous pouvez nous parler pendant la mi-temps, au moment du passage des pubs et uniquement si le score nous agrée. Notez que j’ai dit “un” match et qu’il n’est pas question de prendre la Coupe du Monde comme excuse afin de “passer un peu de temps ensemble”

Règle n°9 :
La rediffusion des buts est très importante. Je me fous de savoir si je les ai déjà vus ou pas, je veux les revoir. Plusieurs fois.

Règle n°10:
Dites à vos amies de NE PAS avoir la moindre fête en rapport avec leurs gosses ou quoi que ce soit qui impliquerais ma présence car :
1° je n’irai pas
2° je n’irai pas
3° je n’irai pas

Règle n°11 :
Les résumés des moments forts des matchs sont aussi importants que les matches eux-mêmes. Ne pensez même pas à dire des choses du genre “mais tu as déjà vu ça. Pourquoi on ne regarderais pas autre chose ensemble ?” la réponse serait: “merci de vous référer à la règle n° 2 de cette liste”

Règles n°12 :
Finalement, épargnez-nous les expressions comme “Dieu merci, ça ne se passe qu’une fois tous les 4 ans”. Je suis immunisé contre cette phrase car après ceci, viendra la Champions League, le championnat anglais, espagnol, italien, etc., etc.

Règle n°13 :
Eviter toute forme d’humour sur l’équipe favorite de monsieur surtout lorsqu’elle perd… Il y’a des choses avec
lesquelles on ne plaisante pas…

Merci de votre coopération,
Les Hommes du Monde

Les 22 Lions de l’assaut sur Fès

FOOTBALL

Les Lions indomptables (Ph TAMBA)

22 Lions pour assurer la qualification au Mondial 2010

La liste des joueurs camerounais qui affronteront le Maroc le 14 novembre prochain a été rendue publique

Constant. Paul Le Guen l’est assurément. La liste des joueurs camerounais convoqués pour affronter le Maroc le 14 novembre prochain le confirme. Aucune surprise dans la liste rendue publique dans la nuit de lundi dernier, 2 novembre 2009, par l’entraîneur des Lions indomptables. 22 joueurs au total pour la dernière journée des éliminatoires couplées Can/Mondial 2010. Le quintet d’avants-centres convoqués pour le match Cameroun-Togo du 10 octobre dernier a été maintenu. Le capitaine Samuel Eto’o Fils est accompagné de Albert Meyong Ze, Paul Alo’o Efoulou, Somen A Tchoyi et Achille Webo. Ce dernier dont l’efficacité en pointe reste à questionner, s’est illustré le week-end dernier en marquant l’unique but ayant permis à Majorque de prendre le dessus sur Real Racing club.

Bon signe ? On le saura le 14 novembre prochain. D’ici à cette date, d’autres Lions peuvent déjà s’échauffer pour le milieu de terrain. Achille Emana, maestro de cet entrejeu fait partie de la liste. Ainsi que Jean II Makoun, Landry Nguemo, Stéphane Mbia Etoundi, Eyong Enoh et Daniel Ngom Kome. Ils seront appuyés par Gérémi Njitap pour le côté droit, Benoît Assou-Ekotto et Henri Bedimo Nsame pour le couloir gauche. Ce dernier est convoqué pour la seconde fois chez les Lions, probablement le mérite de sa performance face au Togo. L’on note aussi le retour du sociétaire de Tottenham, Assou-Ekotto. Une suspension l’avait empêché d’être de l’expédition ayant étrillé le Togo à Yaoundé. Sa disponibilité qui peut donc réjouir Paul Le Guen.

Mais le technicien français équilibrera sa joie avec la peine de perdre Sébastien Bassong pourtant convoqué au préalable. Le coéquipier d’Assou-Ekotto est sorti du stade en boitant lors de la rencontre qui les opposait à Arsenal samedi dernier. « Ce n’est pas une bonne nouvelle. Je serai probablement indisponible pour quatre ou cinq semaines. Cela devait être une bonne journée pour nous et les supporters, cela a été la pire de la saison », a-t-il confié au quotidien anglais Daily Miror lundi dernier. Diverses sources affirment que Augustin Binya, sociétaire de Xamax Neuchâtel a été appelé en urgence pour rejoindre le groupe. Loin de ces soucis de santé, l’inusable Rigobert Song est dans la liste. Il jouera aux côtés de André Bikey, Nicola Nkoulou, Aurelien Chedjou et Alexandre Song. Tels des inamovibles, Hamidou Souleymanou et Idriss Carlos Kameni joueront les gardiens de buts. Le programme de regroupement et d’entraînement de ces derniers est encore attendu. Idem pour les Marocains dont 36 joueurs ont été convoqués par le coach Hassan Moumen.

Edouard TAMBA

Les 22 Lions de Cameroun-Maroc

1.        Idriss Carlos Kameni
2.        Hamidou Souleymanou
3.        Sebastien Bassong
4.        Geremi Njitap
5.        Rigobert Song
6.        André Bikey
7.        Nicolas Nkoulou
8.        Henri Bedimo
9.        Benoit Assou – Ekotto
10.     Aurélien Chedjou
11.      Alex Song
12.      Eyong Enoh
13.      Daniel Ngom Kome
14.     Jean II Makoun
15.      Stephane Mbia Etoundi
16.      Achille Emana
17.      Landry Nguemo
18.      Samuel Eto’o
19.      Paul Alo’o Efoulou
20.     Somen A Tchoyi
21.      Achille Webo
22.      Albert Meyong Ze

L’état de Samuel Eto’o n’est plus inquiétant

FOOTBALL

L’état de Samuel Eto’o n’est plus inquiétant

Le capitaine des Lions indomptables et sociétaire de l’Inter en Ligue A s’est blessé le 29 octobre dernier. A près les inquiétudes, le staff du club italien rassure, pour le bonheur des supporters du club et du public camerounais

Plus de peur que de mal. Samuel Eto’o  Fils fait partie de la liste des 25 joueurs sélectionnés par le coach de l’Inter de Milan pour affronter le Dynamo de Kiev demain, 4 novembre 2009 au stade Valeriy Lobanovskiy en Ukraine. La liste a été rendue publique en début de soirée hier, par le coach, José Mourinho. Ce à la suite d’une séance d’entraînements qui s’est déroulé sous une « pluie torrentielle » selon une dépêche du site web officiel du club, www.inter.it. La nouvelle a de quoi réjouir, non seulement les fans du club lombardien, mais surtout de rassurer le staff technique des Lions indomptables et les supporters camerounais. Car le 14 novembre pointe à l’horizon. Ces derniers ont dû remarquer qu’il n’était pas titulaire lors de la rencontre de dimanche dernier entre Inter et Livourne. Un match remporté par les Nerazzurri par 2 buts à 0.

L’absence de l’avant-centre camerounais a fait croire à certains qu’il souffrait des douleurs contractées lors du match de jeudi dernier face à Palerme. Malgré la victoire de 5 buts contre 3 par le Nerazzurri avec 2 buts de Samuel Eto’o, le Camerounais a du sortir du stade avant la fin de la partie, remplacé par Motta. Et à avant le match, José Mourinho n’était pas rassurant. « Eto’o n’est pas à 100%, nous ne savons pas s’il a récupéré totalement de son problème au pied. Mais il y a beaucoup de joueurs qui jouent une saison entière avec un petit problème, lui il en a un qui s’améliore petit à petit. Il a été mieux contre Palerme par rapport au match face au Catane et à celui de Kiev. Demain, il ira encore mieux, ça s’améliore mais pas à 100% », confiait-il à Internazionale.fr avant la rencontre contre Livourne

Il finira donc par l’aligner en seconde période. Et les chroniqueurs et observateurs de conclure que il s’agissait de mettre l’avant-centre camerounais au repos. Et lui-même avait déjà rassuré le public. « Il ne m’est rien arrivé de particulier. J’ai un traitement et les effets du calment ont cessé. J’ai ressenti une douleur soudaine lorsque j’ai frappé », confiait-il au site www.internazionale.fr.  Et le médecin d’apporter plus de précision sur le même canal. « Je pensais que Samuel souffrait d’une entorse, mais ce n’est qu’une douleur ressentie au moment du tir. Une douleur momentanée qui est apparue soudainement », rassurait Franco Combi, responsable du staff médical de l’Inter de Milan.

Mourinho peut donc compter sur le capitaine des Lions pour venir à bout du Dynamo de Kiev lors de la quatrième journée de la Champions league. Mais il a convoqué jusqu’à quatre avants-centres et des milieux de terrains à vocation offensive tels que Quaresma. Par mesure de prudence. « Si nous devions avoir un problème, nous ne pourrions pas y remédier: par exemple, si nous étions à Bergame, nous pourrions faire venir un joueur en voiture. J’ai convoqué tous les attaquants pour éviter ce genre de problème, mais j’ai déjà dit que je n’effectuerai pas de changement important et si j’ai convoqué Eto’o et Milito, je ne crois pas que j’enlèverai Quaresma dans les tribunes lors des derniers matchs pour le mettre directement sur le terrain », explique le coach à l’International.fr.

Il n’y aura donc pas de surprise dans le classement des joueurs face au Dynamo de Kiev. Ce pour une victoire impérative qui permettra à l’Inter de quitter la dernière place au classement du groupe F avec 3 points pour trois matchs nuls. Les Nerazzurri sont d’ailleurs  le seul club à n’avoir engrangé aucune victoire dans cette poule au classement surprenant. Car, même le détenteur de la Coupe aux grandes oreilles ne s’en sort pas mieux. Le Fc Barcelone est 3 dans cette poule. Ce derrière les clubs de seconde zone en Europe que sont les Ukrainiens du Dynamo de Kiev (1e) et le Rubin Kazan (2e).

Edouard TAMBA

EMMANUEL MARADAS: « Je crois fermement que les Lions seront en Afrique du Sud »

EMMANUEL MARADAS

Emmanuel Maradas (Ph TAMBA)« Je crois fermement que les Lions seront en Afrique du Sud »

Fifa media delegate, il était à la tête de la délégation de la Fédération internationale de Football association (Fifa) qui vient de séjourner au Cameroun avec le trophée de la Coupe du Monde. Un pays qu’il connaît bien parce que voisin de son Tchad natal, mais surtout pour y avoir fait ses classes de journalisme. Emmanuel Maradas fait partie de la 3e promotion de l’Ecole supérieure internationale de journalisme de Yaoundé, actuelle Esstic. Il parle de la Fifa world cup trophy tour en Afrique, des chances de l’Afrique au prochain mondial, de la qualification du Cameroun…

Comment se déroule la Fifa world cup trophy tour en Afrique ?

L’objectif c’est de partir du Caire au Cap, pour retracer un peu l’histoire. C’est dans cet esprit qu’on a entamé cette grande mission. On a fait presque toute l’Afrique du Nord, on a sillonné aussi tout les pays de l’Afrique de l’Ouest, sauf bien sûr la Guinée. On n’y est pas allé pour des raisons que vous connaissez. Et nous à la Fifa, on a transférer la rencontre qui devait opposer le Sily national aux Etalons du Burkina, à Accra. Mais ce n’est qu’une partie remise. On va certainement y retourner. C’est un peu le cas de la Lybie aussi. Le colonel Khaddafi étant absent a tenu à ce que nous soyons là. Mais aller attendre à Tripoli, cela allait bouleverser notre programme avec les chefs d’Etat. Vous ne pouvez pas les faire attendre, lorsque vous avez 18 chefs d’Etats qui sont là pour vous recevoir. On a décidé de partir, et de renvoyer le voyage de Tripoli, qu’on va absolument faire pendant cette tournée, soit à l’escale de N’Djamena, soit à l’escale de Khartoum.

Quelle signification la Fifa donne-t-elle à cette opération en Afrique ?

Vous savez que 2009 c’est l’année de l’Afrique. Ce n’est pas un hasard si le président de la Fédération a donné l’organisation des grandes compétitions à l’Afrique. L’Afrique du Sud a organisé la Coupe des Confédérations en juin dernier, l’Egypte vient d’achever les U-20, le Nigeria commence avec les U-17. Tout ça, c’est pour préparer les esprits à aller le 11 juin prochain en Afrique du Sud. L’Afrique du Sud n’organise pas cette compétition pour elle, elle l’organise pour tout le continent africain. C’est pour ça que nous sommes ici, pour sensibiliser les uns et les autres. Il faut que nous fassions tout pour relever le défi, c’est énorme. Les afro sceptiques il y’en a partout. Lorsqu’on octroi l’organisation de la Coupe du monde au continent africain, les gens se demandent s’ils ont les capacités, les moyens, le braintrust pour réussir ce défi. Nous devons ce défi. Sinon, le nom de l’Afrique sera encore entaché, parce que les gens profiteraient de l’occasion pour nous lancer de la boue. Ca nous interpelle tous, c’est aussi ça le but de cette mission où notre partenaire Coca-Cola nous accompagne. Cette tournée va aussi dans le sens d’essayer de renforcer les travaux dans les associations nationales des différents pays. Et aussi renforcer les relations entre ces associations et les ministères de tutelles afin que le travail se déroule dans la symbiose et que le tout soit couronné de succès en 2010.

Le Cameroun avec son palmarès en coupe du monde et son rang selon à la Fifa aurait pu être le premier pays à recevoir ce trophée en Afrique…

On a commencé par le Caire. Vous savez, il y a cet adage qui dit du Caire au Cap. Il y a eu des traversées avant, en moto ou en voiture. On ne néglige pas le Cameroun. Ce pays a contribué à l’avancement du football sur le continent. Ce pays a produit des grands dirigeants à l’instar du professeur René Essomba qui est  un pionnier. Issa Hayatou a repris le flambeau. Aujourd’hui, nous Africains, on est fier de ce que ces fils du Cameroun on fait pour le football non seulement au niveau de l’administration mais aussi au niveau du football pur.  En 1990, Roger Milla et les autres allaient dominer le monde. N’eut été cette erreur d’arbitrage, le Cameroun aurait pu être vainqueur en 1990. Il faut prendre les erreurs comme elles sont et du bon côté, pour que demain on puisse construire. C’est en commettant des erreurs qu’on construit. Ce lui qui ne commet pas d’erreur, c’est celui qui ne travaille pas. Lorsque vous travaillez, vous êtes condamné à faire des erreurs. Je crois que les jeunes camerounais doivent se mettre au travail et faire en sorte que la prochaine édition de la Coupe du monde en Afrique du Sud, reste sur le continent. Ca serait la consécration. Les jeunes ghanéens l’ont prouvé. Je suis sûr qu’entre la Gambie et le Nigeria, pour les U-17, l’un de ces deux pays a de fortes chances de retenir le trophée. Ce ne serait ni une surprise ni un vol, si un pays africain remportait le trophée de la Coupe du monde en Afrique.

Comment s’explique l’absence de Issa Hayatou ?

Là vous me posez une colle. Je ne peux pas véritablement vous répondre. Ce qui est vrai, c’est qu’en venant ici, j’ai reçu un message me demandant de parler au nom du président de la Fifa et également de Issa Hayatou qui est également le président de la Commission d’organisation de la Coupe du monde. Issa Hayatou serait actuellement au Nigeria pour y accueillir le monde. Ce n’est pas par refus qu’Issa Hayatou n’est pas venu. C’est peut-être une question de calendrier. Sauf si je me trompe, il doit être au Nigeria. Il est responsable du pays hôte dans ce sens que c’est le continent africain qui accueille la Coupe du monde des moins de 17 ans. Il l’a fait en Egypte, il est normal, voir logique qu’il soit au Nigeria. Et les voyages sur le continent africain sont tellement difficiles que pour partir d’ici à Abuja il faut d’abord aller à Lagos et attendre pendant des heures et des heures. Ce n’est pas une excuse que j’essaye d’avancer pour lui. C’est juste une question de calendrier, je pense.

Lors de votre discours au palais présidentiel vous étiez affirmatif en ce qui concerne la présence du Cameroun au prochain mondial en Afrique du Sud. Est-ce une nécessité pour la Fifa ?

Ce n’est pas une nécessité pour la Fifa. Mais connaissant le Cameroun… J’ai parlé en face du président de la République, d’abord en tant que enfant de l’Afrique central, et pour nous, faisant partie de cette sous région, voir une Coupe du monde sans le Cameroun, c’est comme avoir un couteau dans la gorge. C’est vrai que cette fois, les Lions avaient débuté timidement. Mais là, ils sont premiers de leur groupe. Connaissant le football camerounais, je suis certain. Quand ils ont le dos au mur, ils réagissent positivement. Je suis sûr qu’ils ramèneront une victoire du Maroc, ce qui les mettrait droit sur le chemin du tirage au sort en Afrique du Sud. Je le dis en tant que Tchadien, en tant que personne faisant partie du Cameroun. Ce serait dommage si le Cameroun ne venait pas à ce qualifier.

Selon vous, quelle équipe africaine a le plus de chance de remporter ce trophée ?

On aura 6 équipes africaines à la Coupe du Monde. Il y a le Ghana, la Côte-d’Ivoire et l’Afrique du Sud qui sont mathématiquement qualifiés. Il y aura certainement un combat assez dur entre les frères du nord, l’Algérie et l’Egypte. Il y a le Cameroun et le Gabon. Etant donné que j’appartiens à cette partie du continent, au niveau de la maturité, je peux dire que le Cameroun est plus avancé que le Gabon.  Même au niveau du football. Ce n’est pas un hasard si vous les avez battu en allez et retour ; ça prouve que quelque part, le Cameroun a une suprématie. Et si le Cameroun manquait le rendez-vous, vraiment ce serait une catastrophe pour cette partie de l’Afrique. Toutes les équipes qui viendraient n’ont pas les souliers du Cameroun, ça serait dommage. Mais moi j’y crois. Je crois fermement que les Lions seront en Afrique du Sud. Qui va gagner ? Là, c’est une question de préparation. Il y a un adage selon lequel « qui veut aller loin ménage sa monture ». Il appartient aux uns et aux autres de se dire : la coupe est chez nous, si on ne là gagne pas cette fois, on ne là gagnera plus. Quand elle sera au Brésil en 2014 ; les Brésiliens feront tout, et les pays de l’Amérique du Sud avec eux. Maintenant qu’on a la chance d’avoir ce trophée, il faut y aller pour gagner. Drogba a déclaré que la Côte-d’Ivoire va gagner. C’est une question de mental. Personnellement je pense qu’il y a deux équipes en Afrique qui peuvent gagner. Si le Nigeria venait à se qualifier, et le Cameroun. Le reste, c’est très difficile. C’est mon point de vue personnel, ça n’engage pas la Fifa.

Le dernier classement Fifa place le Cameroun en tête des équipes africaines. Durant la période précédent ce classement, d’autres pays tels que la Côte-d’Ivoire et le Ghana ont réalisé des performances presque similaires à celles du Cameroun. Quels sont les critères de ce classement ?

Il y a un bureau à la Fifa qui s’occupe de ces classements, ils ont leurs calculs. Lorsque vous rencontrez des petites équipes comme Sao Tomé et Principe, vous ne marquez pas beaucoup de points. Lorsque vous jouez contre l’Italie, vous marquez beaucoup de points. Le Cameroun a fait pas mal de grands matchs. C’est le calcul qui a permis au Cameroun d’être en tête en Afrique. Ce n’est pas un effet du hasard. Quelque part, il y a un travail de fait. Le Guen est arrivé, en un laps de temps, il a effacé ce que Otto Pfister a fait.

Y’a-t-il des dispositions particulières en ce qui concerne les accréditations pour la presse ?

En ma qualité de délégué des médias à la Fifa, je dis aux confrères qui ne sont pas abonnés au Media channel de la Fifa [via www.fifa.com, ndlr] qu’ils ont très peu de chance d’obtenir une accréditation. Même si le Cameroun se qualifie. Cette décision a été prise par la commission des médias. Si vous n’avez pas encore souscrit au Media channel, faites-le. Parce que les formulaires d’accréditation vont partir directement dans les boîtes à lettres de ceux qui sont déjà abonnés. Et ils seront prioritaires. Si vous ne le faites pas, au grand regret vous viendrez dire je suis Camerounais et le Cameroun est qualifié… On vous dira non. Cette fois on va mettre les journalistes africains seront traités comme les autres journalistes du monde. Il n’y pas de faveur. C’est une question respect. Respect des gens qui travaillent qui oeuvrent nuit et jour pour vous, respect de vous-même. Lorsque vous arrivez en règle, on vous respecte. Lorsque vous arrivez en tendant la main, ça fait petit.

Combien personne allez-vous accréditer ?

Il y a plus de 10000 personnes qui demandent déjà à être accréditées sans même qu’on ai lancé la procédure d’accréditation. C’est dire qu’il faut faire vite, abonnez-vous au Media channel

Entretien avec

Edouard TAMBA