Jean Vincent TCHIENEHOM nouveau Directeur de publication du quotidien Le Messager [updated]

Jean Vincent TCHIENEHOMLe quotidien Le Messager paraissant au Cameroun a un nouveau Directeur de la publication. Il s’agit de Jean Vincent TCHIENEHOM. Il a été nommé ce 18 juillet 2013 à l’issue d’une Assemblée générale de la société éditant Le Messager. L’intégralité du communiqué de presse rendu public à l’occasion:

Douala, 18 juillet 2013. L’ Assemblée générale de la société éditrice du Messager, annonce la nomination de Jean Vincent TCHIENEHOM au poste de directeur de publication du quotidien Le Messager. Désigné ce jour au terme d’une session ordinaire, Jean Vincent TCHIENEHOM a la triple mission immédiate de (i) densifier le journal dans sa pagination et son contenu, (ii) de renforcer sa viabilité économique et (iii) de relancer l’édition numérique du premier titre de presse indépendant du Cameroun.

Sur la demi-douzaine de candidats proposés pour ce poste, le choix de Jean-Vincent TCHIENEHOM a fait l’unanimité des associés, largement représentés par les enfants Njawé.. « Son expérience assise sur une indiscutable compétence a fait la différence » a souligné le porte-parole du Messager. « Par ces temps difficiles pour la presse nationale et étrangère, nous avons préféré faire appel à une valeur sûre », a-t-il justifié.

« Intervenant au lendemain de la commémoration du 3ème anniversaire du rappel à l’Eternel de Pius NJAWE, le fondateur du Messager, ma désignation est un appel à poursuivre son œuvre en respectant la vision du journal qui se veut au service de la vérité et à l’écoute constante du peuple », a déclaré Jean-Vincent TCHIENEHOM, au moment d’accepter sa nomination.

Agé de 66 ans, Jean Vincent Tchienehom connait bien Le Messager dont il a été le directeur de la rédaction (2003-2005), et le correspondant à Paris dans les années 90. Après une carrière de fonctionnaire au ministère de l’information et de la culture du Cameroun, il s’est installé en 1990 en France, où il a été le directeur délégué de Jeune Afrique Economie et journaliste à AITV, agence d’images de la Télévision publique française. Il est rentré au Cameroun en 2003 pour accompagner Pius NJAWE dans son projet de création de la radio « Freedom FM », mise sous scellé le 23 mai 2003, la veille du lancement prévu.

Le quotidien Le Messager a été lancé à Bafoussam au Cameroun en 1979 par Pius NJAWE, unanimement reconnu comme l’incarnation de la lutte pour le pluralisme et pour la liberté de la presse en Afrique centrale. Le Messager est animé par une soixantaine de collaborateurs. Le quotidien, qui a publié son 3882 ème numéro ce jour, figure au peloton de tête de la presse quotidienne au Cameroun, d’après les derniers chiffres de diffusion publiés par Messapresse, la société de messagerie qui distribue la presque totalité de la presse nationale. Il possède sa propre régie de publicité, l’agence Camcom. FIN

[Mise à jour] Chers lecteurs, j’ai découvert ce 19 juillet 2013 un communiqué qui dément l’information ci-dessus. Je l’ajoute ici, en attendant de savoir ce qui se passe exactement.

Communiqué de presse

Suite à la publication, dans la soirée du 18 Juillet 2013, sur les réseaux sociaux (facebook et 237 Médias) d’un communiqué faisant état de la nomination de Monsieur Jean Vincent Tchienehom au poste de Directeur de publication du journal Le Messager, Les ayants droits, et la famille du défunt Directeur de publication du quotidien Le Messager, M. Pius N. Njawé informe le public ainsi que la presse nationale et internationale sur le manque de véracité et le caractère subversif de cette correspondance.
A priori, M. Francis Njawe présenté comme le porte parole du Messager au cours de cette Assemblée générale ne se reconnait associer à la validation de cette correspondance, encore moins à l’organisation et à la tenue de la supposée Assemblée générale.
Par conséquent, les autres actionnaires minoritaires se joignent à la grande famille et ayant droit de Feu Pius NJAWE pour dénoncer de cette autre manœuvre dont le but avoué par ces initiateurs semble de déstabiliser cette entreprise de presse à valeur de patrimoine national.
Appelle les personnels du journal Le Messager à vaquer sereinement à leurs occupations et présentent leurs sincères excuses aux lecteurs et sympathisants du journal Le Messager tout en les appelants à plus de vigilances face à ces manœuvres de déstabilisations orchestrées par des personnes dont les motivations destructrices ne sont plus à démontrer.
Les ayants droits du défunt Directeur de publication du journal Le Messager rassure, par conséquent, l’opinion publique nationale et internationale du fait que l’Assemblée générale légitime travaille depuis quelques temps à l’effet de doter Le Messager de structure lui permettant de remplir son rôle de veille social traditionnelle.

NJAWE MUSUMA Mickaël frère aîné de feu Pius NJAWE et chef de Famille
NJAWE OMBEDE Pierre Jules fils aîné de feu Pius NJAWE
NJAWE Francis Cabral fils de feu Pius NJAWE

Leave a Reply