Daily Archives: 22 October 2009

CAMEROUN: Mtn alloue 1,5 milliards au football local

CAMEROUN

Mtn alloue 1,5 milliards au football local

168 millions de Francs Cfa à partager entre les 14 clubs de première division. 112 millions pour les 14 de la deuxième division. Cette dotation en espèce est le fruit de la nouvelle convention qui lie la Fédération camerounaise de Football à l’opérateur de téléphonie mobile Mtn Cameroon. Ladite convention a été signée hier, 21 octobre 2009, par les deux parties. On apprend ainsi du président de la Fecafoot , Iya Mohamed, que « Au cours des deux prochaines saisons, c’est 1,4 milliards de Fcfa qui sera déboursée » par Mtn pour le football local. Les championnats de première et deuxième division y sont désormais pris en compte, de même que la Coupe du Cameroun, à partir des 16e de finale. Le nouvel accord prévoit une redistribution  de l’enveloppe financière tel que, « 60% seront destinés au soutien des clubs, 30% seront investis dans le développement du football avec notamment la construction des infrastructures et 10% seront affectés à l’organisation des compétitions », détaille le directeur général de Mtn Cameroon, Philippe Vandebrouck.

A propos des infrastructures justement, le président de la Fecafoot rappelle la construction du stade de Mbouda par le même sponsor, et celui de Guider qui « devrait être achevé à la fin de cette année ». Il révèle par ailleurs que « Le financement pour un troisième stade est disponible. Ceci est appréciable pour qui connaît le déficit d’infrastructure que vit notre pays ». Et le montant de la cagnotte augmente. « De 300 millions au départ, l’enveloppe globale par an est désormais de l’ordre de 700 millions de francs », poursuit Iya Mohamed. Pour le ministre des Sports, qui y a choisi de parler avec son cœur, il s’agit des efforts dans un but commercial, mais aussi « social » et « républicain ». Il au passage la transparence quant aux chiffres de la convention et rappelle à Mtn Cameroon que l’entreprise doit veiller à ce que cet argent soit bien géré. Pour ce qui est de l’accompagnement du football au Cameroun, « vous le faite bien », dit-il aux responsables de Mtn présents.

« Mais vous pouvez faire mieux. Mtn est un mastodonte, il y a encore des marges de manœuvre », relève le ministre Michel Zoah. Un appel qui ne tombera pas dans des oreilles de sourds. Car à sa suite, le vice-président du groupe Mtn pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre viendra donner un bonus. « Nous allons augmenter la dotation 2010 de 100 millions de francs », annonce-t-il. La cérémonie a aussi été l’occasion pour la Fecafoot de présenter le nouveau logo de la Coupe du Cameroun. Et l’Association des clubs de première division de saluer un « soutien continu et croissant ».

E.T.

Opération épervier au ministère des sports

MALVERSATIONS

L’Epervier rode au Ministère des Sports

Jusqu’ici, le rapace tant redouté par les gestionnaires des la fortune publique n’avait pas été aperçu au dessus du ministère des Sports et de l’Education physique. Mais depuis une semaine déjà, des sources affirment que l’Epervier de la lutte contre les détournements de deniers publics y fait des apparitions. Ce à travers les inspecteurs du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe). Qu’y cherchent-ils ? Difficile pour l’instant d’être affirmatif. Toujours est-il que des responsables de ce ministère ainsi que des responsables des fédérations sportives sont tour à tour entendus au Consupe. Les Fédérations camerounaises de Cyclisme et d’athlétisme seraient dans l’œil du cyclone.

Les premiers doivent s’expliquer sur la gestion des fonds destinés à l’organisation du dernier Tour cycliste international du Cameroun et du Tour Chantal Biya de 2008. L’on se souvient que pour le dernier tour estampillé de l’image de la première dame en début octobre 2009, le ministère des sports et de l’Education physique avait été réticent à libérer le budget requis. Et pour cause, les responsables de la Fédération présidée par François Njelé n’avaient pas pu présenter le compte d’emploi de l’édition précédente. Pour ce cas, le ministre aurait cédé pour ne pas se brouiller avec l’entourage de la première dame. Du côté de l’Athlétisme, ce sont les Courses de l’Espoir 2008 et 2009 qui sont concernées.

Nos sources n’ont pas tous les détails. Mais la location d’un hélicoptère en 2008, ainsi que l’allocation des  frais à d’autres fédérations pour des animations parallèles durant cette compétition n’ont pas de comptabilité claire selon le Consupe. Sébastien Mbous, actuel président de la fédération d’athlétisme, ainsi que son prédécesseur Ange Sama et d’autres collaborateurs se succèdent au Contrôle supérieur de l’Etat pour s’expliquer. L’autre affaire qui arrive (sans surprise ?) ici, c’est celle des dépense liées à l’accueil de Paul Le Guen au Cameroun. Près de 150 millions avaient été dépensés entre le 25 et le 27 juillet pour accueillir le nouveau coach des Lions indomptables. Une initiative du Comité de stratégie mis en place pour la qualification de ces derniers au prochain mondial. La Gabegie avait été décriée en son temps.

« Ce n’est pas excessif. Quand on invite un ancien capitaine des Lions indomptable à venir partager, à venir mettre son énergie positive au service des Lions indomptables, je ne pense pas que c’est excessif. C’est même le début, c’est par là que ça devrait commencer », répondait alors Francis Mveng, porte-parole de ce Comité au Messager. Selon nos sources, d’autres responsables du Minsep sont dans l’orbite de cette enquête. Il s’agit notamment du secrétaire général, du Directeur des affaires générales. Michel Zoah, ministre en place, ainsi que son prédécesseur Augustin Edjoa devraient donner leur version, si ce n’est pas encore le cas.

Edouard TAMBA

Mtn Elite 1&2 : Démarrages avec fautes

MTN ELITE 1&2

Démarrages avec fautes…

Le championnat national de première division est annoncé pour dimanche prochain. Et celui de deuxième division une semaine plus tard

Impossible de reculer. La Fédération camerounaise de Football (Fecafoot) lance la saison 2009-2010 du championnat de première division le 25 octobre prochain à Douala. Pourtant les licences des joueurs ne seraient pas prêtes. Encore moins les différentes installations sportives devant accueillir les matchs. Pour ne rien arranger, le délai de mardi dernier pour le dépôt des dossiers des joueurs par les clubs n’a pas été respecté. « Nous allons établir les licences au fur et à mesure. Les clubs ont jusqu’à la veille du lancement de la compétition pour déposer leurs dossiers », indique Junior Binyam, responsable de la communication de cette institution et responsable des compétitions nationales. Faut-il en conclure que ce sont les équipes qui traînent la patte ? Oui, mais Junior Binyam explique cela par le fait que ces équipes ont encore du mal à maîtriser le nouveau système informatisé de gestion des licences des joueurs dont s’est doté la Fecafoot.

Pour ce qui est des infrastructures, notre interlocuteur reconnaît qu’il n’y a que quatre stades au Cameroun qui réunissent les conditions minimales permettant d’accueillir un match du championnat d’élite. Il s’agit des stades Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, Mbappé Leppé de Douala, Rumdé Adjia à Garoua et le stade municipal de Mbouda. Les autres stades font encore des aménagements. Et déjà, ceux de Sa’a, Ngoumou, Yagoua et Meiganga pourraient faire partie des stades non partants. Les appréhensions quant au respect de l’échéance du 25 octobre viennent du fait que la Fédération a enregistré plusieurs faux départs ; précisément le 26 septembre et du 17 octobre 2009. Pour ce qui est du championnat de deuxième division, il devrait démarrer une semaine après la D 1.

Junior Binyam précise que « chaque championnat compte 14 clubs. Ils vont se disputer en aller et retour avec 26 journées ; 13 à aller et 13 en retour suivant une formule nationale». La D 2 étant désormais nationale, ces clubs ont-ils les moyens de la nouvelle donne ? « Lorsqu’on s’engage à créer un club, on sait quelles sont les exigences qui vont avec. C’est exactement comme lorsque vous vous engagez à faire des enfants, cela a des implications. Il faut mesurer sa capacité à assumer ces implications avant d’en faire», lance le responsable de l’organisation des compétitions. La Fecafoot pense tout de même à trouver des solutions pour la réduction des charges, notamment au niveau du transport.

« Il y a des négociations qui sont en cours avec la société de transports ferroviaires, la Camrail et qui devrait être finalisées d’ici à la fin de la semaine. Ces négociations visent à obtenir le transport gratuit pour les équipes qui se déplacent vers le Grand Nord et vice-versa », apprend-on de Junior Binyam. A cela s’ajoute la dotation d’une somme de 8 millions de Fcfa par équipes de D2, et 12 millions pour celle de première division, fruits de la nouvelle Convention Fecafoot/Mtn signée hier à Yaoundé. « Mais ce ne sera jamais assez pour couvrir les charges et les engagements de ces clubs. Ils devront continuer à générer des ressources leur permettant de faire face à ces exigences ».

Edouard TAMBA