Zoah Michel allume un pétard mouillé

LIONS INDOMPTABLES

Zoah Michel allume un pétard mouillé

Le ministre des sports et de l’Education physique a confirmé à la presse que Paul Le Guen est le nouveau coach de l’équipe nationale camerounaise de football

« Je peux vous certifier officiellement, et ce au nom du Gouvernement camerounais, le choix de Paul Le Guen comme entraîneur national sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun de football », affirme le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), dans une adresse à la presse hier, 15 juillet 2009 à Yaoundé. Il a fallu du temps. Presque 24 heures entre la nouvelle de l’arrivée du technicien français chez les Lions indomptables, et l’annonce officielle par les autorités camerounaise. Le fax promis aux salles de rédaction la veille n’est pas arrivé. Le Minsep, Zoah Michel, ayant choisi de lever par sa voix, le mystère entourant  ce secret de polichinelle. La presse a donc été invitée par les agents de la cellule de communication (Cellcom) du Minsep. Mais l’adresse de Zoah Michel, annoncée pour 11h30 tardait à arriver. Selon un rituel protocolaire propre à la lenteur de l’administration publique camerounaise, directeur du développement du sport de haut niveau, inspecteurs généraux et le secrétaire général de ce département  ministériel arrivent au compte-gouttes pour prendre place autour du fauteuil qu’occupera le ministre des Sports.

La cinquantaine d’homme de média déjà présent dans l’antichambre du bureau du Minsep papote. « De quoi va-t-il parler ? », s’interrogent certains. D’aucuns pensent que le ministre ne viendra que confirmer la nouvelle du choix de Paul Le Guen. Et d’autres redoutent un « démenti ». L’attente dure déjà plus d’une heure. L’arrivée du Minsep va rétablir le silence dans la salle. Et le chef de la Cellcom, Linus Pascal Fouda, d’annoncer « la déclaration officielle du ministre des Sports et de l’Education physique sur la situation que vous connaissez, à la tête de l’encadrement technique des Lions indomptables ». Le ministre se penche ensuite sur sa copie et lit : « J’ai officiellement reçu ce matin un fax de Monsieur Paul Le Guen marquant son accord pour encadrer l’équipe nationale du Cameroun, les Lions indomptables pour les cinq prochains mois ». Ce ne sera donc pas 6 mois comme l’a laissé entendre la presse.

On y apprend aussi que celui que les Français ont surnommé « La patate de Pencran » a damé le pion à Artur Jorge et Topmoller. Le Français était en tête de la short-list remise au Minsep par la Fédération camerounaise de football. Pour la suite de l’affaire, Paul Le Guen devrait poser ses valises « au Cameroun le 25 juillet prochain pour finaliser et signer son contrat ». Il aura dans ses valises, un kinésithérapeute, et son adjoint de toujours, Yves Colleu. Quid des termes du contrat en terme de rémunération et de conditions de travail ? Le ministre n’ira pas plus loin. Ayant déjà indiqué au début de son propos que le nouveau coach a « pour objectif principal de qualifier l’équipe nationale du Cameroun pour la phase finale de la Coupe du monde 2010 ». Pas moins, s’il tient à obtenir une rallonge de son futur contrat.

Edouard TAMBA

Le ministre des sports esquive l’anglais

Ce n’est pas facile de communiquer dans un pays officiellement bilingue et nanties de centaines d’autres langues locales. Les personnes  présentes à la déclaration du ministre des Sports à la presse hier, s’en sont rendues compte. Lorsque Zoah Michel parvient au terme de la lecture de sa « déclaration » de deux minutes en français, il lance : « La version française et la version anglaise seront distribuées par le Cellcom ». Il s’agit des copies imprimées de son propos. Il vient d’esquiver la langue de Shakespeare. Au grand dam des confrères anglophones et de leurs publics. Et pourtant ces derniers avaient espoir. Surtout qu’on le leur avait promis. « Monsieur le ministre fera une déclaration en français et en anglais », avait pris le soin de signaler Linus Pascal Fouda, chef de la Cellule de communication au Minsep, en introduisant le ministre. Ils ont dû se rendre à l’évidence ; se contenter de la version imprimée. Et se remémorer à l’occasion que « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ».

E.T.

One thought on “Zoah Michel allume un pétard mouillé

  1. Pingback: Zoah Michel allume un pétard mouillé

Leave a Reply