Paul Le Guen: Obsession procédurière autour d’un secret divulgué

LIONS INDOMPTABLES

Obsession procédurière autour d’un secret divulgué

La nouvelle de la confirmation de Paul Le Guen à la tête du staff technique des Lions indomptables coure depuis l’après-midi d’hier en France. Les autorités camerounaises prennent leur temps

crédit photo lequipe.fr

crédit photo lequipe.fr

Trêve de tergiversations et de supputations ? L’équipe nationale de football du Cameroun aurait un nouvel entraîneur sélectionneur. Il s’agit du technicien français Paul Le Guen. La nouvelle a été rendue publique par la presse française dans l’après-midi d’hier, 14 juillet 2009. Ce à la suite d’une dépêche du site www.lequipe.fr, reprise par les autres agences et organes de presse. On y lit que « Paul Le Guen va rebondir à la tête de la sélection camerounaise. Le technicien breton s’est mis d’accord avec les dirigeants africains pour prendre en charge les Lions Indomptables en compagnie de son adjoint de toujours, Yves Colleu. Leur contrat porte sur une période de six mois, jusqu’à la Coupe d’Afrique des nations, en janvier prochain, et serait prolongé jusqu’à la Coupe du monde, en fonction des résultats ».

Près de deux heures après la diffusion de l’information sur les radios et télévisions, à la suite du Web, les institutions camerounaises disent ne rien savoir. La cellule de communication (Cellcom) du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) dit n’avoir aucune nouvelle du genre. Cependant que le premier vice-président de la Fédération camerounaise de football, Francis Mveng, a déjà quitté son bureau. Du côté du département technique de la Fecafoot , l’Omerta est de mise. « Ce sont les médias français qui le disent. On ne peut rien confirmer. C’est le président qui pourra nous informer », indique Dominique Wansi, chef de ce département. Joint au téléphone plus tard, Dr Francis Mveng est tranché. « Dites que selon les médias français, Paul Le Guen serait le nouvel entraîneur des Lions Indomptables. Je vous dis que la Fédération camerounaise de football n’est pas encore au courant de cette nouvelle », lance-t-il.

Le calme à la Fecafoot contraste avec l’ambiance au ministère des sports et de l’Education physique (Minsep). Les multiples va-et-vient observés à la Cellule de Communication (Cellcom) augure d’une importante séance de travail. Pendant que certains agents de la Cellule de communication s’attèlent à la saisis d’un texte, Zé, l’un des cameraman du Minsep est assis dans un sofa à l’entrée de la salle. Devant lui est posé une feuille contenant la liste de certains journalistes sportifs. De temps en temps, il décroche le combiné téléphonique pour joindre les salles de rédaction des différents organes de presse. « Bonjour gars. Ça va là-bas ? Je veux avoir le numéro de fax de votre rédaction. Il peut avoir quelque chose et il faut qu’on vous l’envoi », dit-il à voix basse à son interlocuteur au bout du fil. Ce contact est sollicité pour, selon des informations, envoyé un communiqué relatif à la nomination du nouveau coach des Lions indomptables.

Se tournant vers le reporter qui sollicite avoir la même information, il déclare : « La nomination d’un coach ne peut pas se faire à l’étranger. Nous n’avons pas la nouvelle. Parce que Iya Mohamed est encore en Europe. On a appris aussi qu‘il allait auditionner les potentiels coachs des Lions ». Après avoir appelé d’autres journalistes d’organes audio-visuels, il poursuit : « Pourquoi voulez-vous toujours avoir la primeur de l’information ? C’est pour vendre votre journal demain comme les bouts de pains ? De toutes les façons, les télévisions auront l’information avant vous. Et vous allez prendre l’information qui passera en synthé et traiter par la suite ». Quelques instants plus tard, Le Messager sera rassuré par la « Soyez patient, le fax va arriver dans toute les salles de rédaction au même moment. Aucun média ne sera privilégié, c’est la nouvelle donne avec le nouveau ministre. Les fax ne partiront même pas de  la cellule de communication, mais plutôt de son cabinet. Ca va arriver dans moins de 24h », rassure une source au Minsep.

Edouard TAMBA

Et Frank W. BATCHOU

Le secret était dehors

L’affaire rappelle fort bien l’agitation autour du décès de Omar Bongo Ondimba. Alors que la presse française annonce le doyen au pouvoir en Afrique, ad patres à Barcelone en Espagne, ses collaborateurs vont jusqu’à démentir. Accusant au passage les confrères de l’hexagone d’ingérence. Et pourtant les informations diffusées par la presse venaient de l’intérieur. C’est le cas à la Fecafoot. Le « secret » était dehors. Car à la suite de la suite de la première concertation Minsep/Fecafoot de l’ère Zoah Michel, une short list de quatre coachs présélectionnés par le Fecafoot était attendue au Minsep. L’audition des élus de la liste était annoncée au menu du séjour entamé par le président de la Fecafoot en France, vendredi dernier. Et ce même vendredi, Paul Le Guen était déjà présenté par la presse camerounaise comme super favori devant Lothar Mathaüs, Luis Fernandez et Roland Courbis. La dépêche de L’Equipe.fr en a apporté la confirmation. En attendant un communiqué officiel des autorités camerounaises. Cette actualité scelle le sort du collectif mis en place pour coacher les Lions indomptables. Exit donc Thomas Nkono, coach par intérim, et le trio Akono Jean Paul, Kaham Michel et Ndtoungou Mpile. Quoique subsiste des interrogations. Thomas Nkono restera-t-il dans cette équipe technique comme entraîneur des gardiens de buts ? Quels sont les termes exacts de ce contrat non encore parafé par le ministère de tutelle ?

E.T.

One thought on “Paul Le Guen: Obsession procédurière autour d’un secret divulgué

  1. philcoub

    On aura tout vu en Afrique. A moins que ça fasse partie de la stratégie de qualification au Mondial, lol!
    D’ailleurs pourquoi ne pas recourir aux anciennes gloires pour entraîner les Lions? Ce serait un minimum vu le background des anciens…

Leave a Reply