Minsep/Fecafoot : La saison des amours…

FOOTBALL

Minsep/Fecafoot : La saison des amours

A peine promu des sports au Cameroun, Zoah Michel a tôt fait de rencontrer l’exécutif de la Fédération Camerounaise de football samedi dernier, 4 juillet 2009


Qui sera le prochain coach de l’équipe nationale de football du Cameroun ? Le nom de l’oiseau rare était très attendu samedi dernier. Raison pour laquelle plus de 30 journalistes et autres acteurs des milieux sportifs ont pris le ministère des Sports et de l’Education physique d’assaut en matinée. Après plus de deux heures d’attente, ce dont on est sûr, c’est que « le nouveau ministre des sports et des membres de l’exécutif de la Fédération camerounaise de football sont en réunion », à l’intérieur du bâtiment. L’impatience amène les hommes de médias à spéculer sur l’identité du futur coach. « C’est Mathaus, il devait même arriver au Cameroun hier s’il n’y avait pas de remaniement ministériel », croit savoir un journaliste. Et un autre de réplique que « Jean Thyssen est en pôle position ». Selon lui, le Cameroun voudrait débaucher l’actuel coach de l’équipe nationale togolaise. D’autres noms fusent ça et là, jusqu’à ce que le jeu de supputations soit interrompu par un défilé de personnes sortant du cabinet du Minsep, Zoah Michel. Fausse alerte !

L’hôte, ses collaborateurs et ses convives se dirigent en file indienne vers une autre salle. Il faudra attendre près d’une heure encore pour voir apparaître Roger Milla. L’ambassadeur itinérant et président d’honneur de la Fecafoot dit n’avoir rien à déclarer. Puis il se retrouve à raconter qu’il n’y était pas question de choisir le prochain entraîneur des Lions indomptables. Quoique la question a été abordée durant la rencontre Minsep/Fecafoot. D’après Roger Milla, « il n’y pas de candidats », mais Zoah Michel aurait montrer sa préoccupation quant à l’encadrement des Lions. « Il a demander au président de la Fecafoot de lui présenter une short list de quatre noms. Le président pourra la déposer d’ici mardi avant de remonter à Garoua », affirme Roger Milla. Pour sa part, il s’agit d’une urgence afin que la discipline soit rétablie au sein de l’équipe nationale de football. Une demi-heure plus tard, le président de la Fecafoot est moins affirmatif.

« Un nouvel entraîneur ? Je ne peux pas m’exprimer ainsi. Tout ce que je sais, c’est que le problème de l’encadrement des Lions indomptables demeure une préoccupation pour le ministère et pour à la fédération. Nous sommes entrain de tout mettre en œuvre pour nous assurer que cet encadrement sera le meilleur pour ces lions indomptables et nous sommes sérieusement entrain de nous pencher sur ce problème », apprend-on de Iya Mohamed. Selon, il s’agissait d’une « visite de courtoisie. C’est la toute première prise de contact avec le ministre. A cette occasion, il a eu la gentillesse de nous exposer sa vision quant à sa politique et son système à mettre en place. Mettre en place la politique du gouvernement, à là préciser à la fédération en matière de football », confie Iya Mohamed. A l’issue de cette prise de contact, « il sera désormais question qu’on reçoive un cahier de charge, une délégation des pouvoirs pour l’application et l’exécution de cette politique sur le plan technique », annonce Iya Mohamed. C’est probablement la saison des amours entre ces deux institutions aux rapports sulfureux.

Edouard TAMBA

One thought on “Minsep/Fecafoot : La saison des amours…

  1. Pingback: Minsep/Fecafoot : La saison des amours…

Leave a Reply