Zoah Michel annonce les couleurs

MINSEP

Zoah Michel annonce les couleurs

La ponctualité n’était pas au rendez-vous. Près d’une heure de retard pour le nouveau Premier ministre, attendu au ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep). A quinze heures, les lieux étaient déjà pris d’assaut. Groupes de danses, proches des promu et déchu, journalistes et autres photographe. « Augustin Edjoa et son successeur sont à l’intérieur », apprend-on. C’est au environs de 16h10 que le désormais ex ministre apparaît à l’entrée de son cabinet. Sanglé dans un ample costume bleu, les yeux rouges, il attend. Les services de sécurité de la primature viennent de lui faire savoir que le chef du gouvernement est en route. Yang Philemon se pointera plus tard, dans cette Mercedes immatriculée « PM ». Il s’introduit dans le cabinet du ministre et en ressort quelques minutes plus tard. Accompagné des ministres entrant et sortant et d’une nombreuse suite, il se dirige vers la salle de conférence. Son propos se bref et concis à l’endroit d’Augustin Edjoa, Minsep du 22 septembre 2006 au 30 juin 2009.

« Monsieur Augustin Thiery Edjoa, au nom du président de la République, je vous remercie pour les services rendues à la Nation en qualité de ministre des sports et de l’Education physique. Je vous souhaite bonne chance dans vos futures activités », dit le Pm. Zoah Michel, nouveau ministre à ce poste recevra un topo aussi bref. « Monsieur Zoah Michel, je vous félicite pour le mérite que vous avez de bénéficier de la haute confiance du président de la République, son excellence monsieur Paul Biya, qui vous a nommé ministre des Sports et de l’Education physique. Dans l’accomplissement de votre tâche, je vous recommande de faire preuve d’un esprit équipe, d’une franche collaboration, d’un dévouement, et d’un loyalisme sans faille. Aussi, et conformément aux dispositions du décret n° 2009/223 du 30 juin 2009, je vous déclare installé dans vos fonctions de ministre des Sports et de l’Education physique et vous souhaite plein succès », annonce Yang Philemon.

Un discours laissant apparaître déjà son dévouement à celui qui par un décret vient de le porter à al tête du gouvernement Camerounais. Pas le temps de papoter, le Pm et sa suite démarrent en trombe. La course aux installations n’étant pas achevée. Derrière lui, Augustin Edjoa et Zoah Michel se retrouvent au cabinet du ministre. Contre mauvaise fortune, l’ex ministre fait bon cœur. « Je vous connais personnellement. On a cheminé ensemble longtemps », lance Augustin Edjoa. Effectivement, les deux ministres sont d’anciens enseignants du secondaire. « Je vous souhaite bonne chance. N’hésitez pas à nous solliciter, je suis à Yaoundé. Je vais profiter pour d’un moment de repos », poursuit-il. Salutations, accolades, on applaudit ça et là, alors que d’autres rient jaune. « Je suis un homme nouveau dans cette maison, sans a priori, sans préjugé », entame le nouveau promu.

Et de poursuivre : « j’affecte à chacun d’entre vous un crédit bancaire de 100% ». Certains croient à une dotation en argent et applaudissent à tout rompre. L’autre s’explique. « Il vous revient de le fructifier ou de le débiter », ajoute Zoah Michel. Ce avant de mettre ses futurs collaborateurs en garde, au cas où ils débiterait ce crédit confiance jusqu’au découvert. Le physique svelte de ce fonctionnaire de 52, ajouté à sa mine austère et autoritaire annonce les couleurs. Bluff ou sérieux ; le temps nous le dira !

Édouard TAMBA

2 thoughts on “Zoah Michel annonce les couleurs

  1. Pingback: Zoah Michel annonce les couleurs

Leave a Reply