AMINA NJONKOU, la lionne qui s’impose en Arizona

AMINA NJONKOU

Zone IV Mvp

Zone IV Mvp

La lionne s’impose en Arizona

36 points en deux rencontres. Amina Njonkou s’illustre comme la meilleure marqueuse à l’issue des matches ayant opposés le Cameroun à la République démocratique du Congo. Mais encore, la sociétaire des Arizona Wildcats, a été désignée meilleure joueuse. Une distinction qui va bien au-delà des points marqués. Passes décisives, rebonds… Elle bénéficie d’un gabarit qui lui permet de jouer autant en attaque qu’en défense. D’où des gestes techniques qui à chaque fois ont « enflammé » le public. Au terme de la rencontre, la fatigue induite par le temps passé sur le parquet ne l’empêche pas de se réjouir. Les anciennes connaissances et la famille sont au rendez-vous. Embrassades, félicitations, photos ça et là. Depuis son départ pour les Etats-Unis, certains ne l’avaient plus revue. Et d’autres font sa connaissance. Amina Njonkou se présente. « Je suis une jeune fille originaire de Foumban, très timide qui adore jouer au basket, qui aime le Cameroun et qui aime s’amuser », lance-t-elle. Sa présence te son efficacité pousse à s’interroger sur son parcours. « J’ai joué avant, mais pas trop longtemps dans le championnat camerounais, puis je suis allé poursuive mes études aux Etats-Unis. Beac et Yuc », confie-t-elle.

Des études qu’elle suit à l’Université d’Arizona, tout en jouant au basket-ball. Agée de 24 ans, elle dit n’avoir pas de palmarès. Toujours est-il que ses statistiques en trois saisons de basket universitaire forcent le respect. Durant la saison 2007-2008, elle affiche une moyenne de 13,1 points et  7,4 rebonds par match. Ce en 30 matches avec 29 titularisations. Elle est ainsi la deuxième de l’équipe en matière de points marqués, de rebonds et de temps de jeu. Une performance en hausse car, la saison d’avant, elle affichait 18 titularisations en 32 matches avec une moyenne de 8,4 points par match. « Amina m’a énormément impressionné avec la façon dont elle à travaillé. Elle a le potentiel pour être une super joueuse offensive pour nous, tout en assurant une présence physique en défense. Nous l’amènerons aussi a avoir du leadership sur le parquet », confie l’entraîneur de Arizona Wildcats, Niya Butt.

Edouard TAMBA

Leave a Reply