Les querelles remplisssent la coupe du Cameroun de karaté

COMPETITION

Le karaté remplit ses coupes de querelles

Les finales nationales de la coupe du Cameroun de karaté se sont achevées le 13 juin 2009 à l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (Injs) à Yaoundé. Les querelles intestines étaient au rendez-vous. Une fois de plus


Les karatékas de Minfi karaté club y croyaient. Ils se sont battus pour remporter cette Coupe du Cameroun. Mais aux environs de 19h ce 13 juin 2009, la réalité est dure à accepter. Certains pleurent à chaudes larmes. D’autres se font remonter le moral par des proches. Ils viennent de trébucher devant le club de karaté de Sosucam après une série de combats (Kumité). Des combats pendant lesquels, les athlètes de Minfi karaté club semblent manquer de hargne. Face à une équipe de Socucam plus sereine, Minfi a couru après le score jusqu’au terme de la série. Pour le capitaine de Sosucam, il s’agit d’une victoire logique. Car, « c’est une équipe très forte. C’est d’abord l’expérience, nous avons chacun plus de 15 ans de compétition. Et Minfi, ce sont nos enfants, nous les avons formé », lance Me Bella Achille.

Cette équipe réussit par la même à conserver le titre acquis l’an dernier. D’où l’émotion du l’entraîneur de Sosucam. « Les mots me manquent. L’année dernière, j’étais compétiteur. Cette année, mes camarades m’ont demandé de conduire l’équipe et nous avons gagné. La différence c’est au niveau de l’entraînement. On s’adonne vraiment pour le résultat final, et c’est ce que vous avez vu », se réjouit-il. Son homologue d’en face justifie cette défaite. « Il y a problème, c’est que mes gars ont trop chargé et ça a pesé sur eux. Mais il y avait aussi un problème d’arbitrage. Parce que le capitaine de Minfi a marqué 2 points qui n’ont pas été validés », explique Me Abada Appolinaire, coach de Minfi. Il a tout de même des raisons de se réjouir, grâce aux deux coupes remportées par son équipe féminine.

Les dames de Minfi se sont d’abord imposées en katas, face au club Sanama de Yaoundé. Puis elles ont remis ça en Kumité face à l’Académie des arts. « Nous travaillons très dur, et nous consentons beaucoup de sacrifices. Donc on ne pouvait espérer qu’une victoire, même si le niveau des adversaires était redoutable », confie Ivranna Sylvie, capitaine de l’équipe féminine de Minfi karaté club. Au-delà des compétitions, le grand gymnase de l’Institut national de Jeunesse et des Sports à été « enflammé » par d’autres prestations. Notamment celles des jeunes filles du club Oshiro de Yaoundé parmi lesquelles Ambani Viviane.

Dégâts collatéraux

Le public a découvert à l’occasion la médaille d’or remportée par cette dernière en Russie lors d’une compétition internationale de karaté-do. Mais, le responsable du club regrettent que ses filles n’aient pu se frotter aux autres en compétition. De son avis, elles n’auraient fait qu’une bouchée des autres clubs. Quoiqu’il en soit, elles auront bientôt du pain sur la planche. « Nous avons une rencontre amicale contre le Gabon du 16 au 18 juillet à Ebolowa. Ensuite, nous allons amener une équipe des 14-15 ans en Algérie. Ces jeunes sont juste passées en démonstration aujourd’hui, parce que c’est une catégorie fragile qu’il faut protéger », annonce le président de la Fédération camerounaise de karaté et disciplines affinitaires.

Mais la fête du karaté n’a pas été totale samedi dernier à l’Injs. Et pour cause, 5 clubs venus du Littoral n’ont pu prendre par à la compétition parce que n’étant pas affiliés selon la fédération. « Nous sommes à Yaoundé depuis jeudi avec les encadreurs et les karatékas. Nous avons pris part à la réunion technique. Et ce n’est que hier [12-06-09, ndlr] qu’on nous annonce notre disqualification », s’insurge le responsable de Yoshinao karaté club. Selon lui, et le coach de Douala University, plus de 60 personnes ont ainsi été déplacées et prises en charge par les clubs. Ils subissent les dégâts collatéraux d’une interminable querelle entre le président de la Fecakada et celui de la ligue régionale du Littoral. Une remake du feuilleton Aka Amuan/Wakam ?

Edouard TAMBA

Résultats
– Katas messieurs : Bushido de Douala
– Katas dames : Minfi
– Kumité messieurs : Sosucam
– Kumité dames : Minfi
– Fair-play : Funakoshi

One thought on “Les querelles remplisssent la coupe du Cameroun de karaté

  1. Pingback: Les querelles remplisssent la coupe du Cameroun de karaté

Leave a Reply