Les jeunes Lions rassurent

LIONS

Les jeunes loups rassurent

Les Lions indomptables ont été tenu en échec sur les installations. Ce face à une équipe marocaine qui semble n’avoir pas développé toute l’étendue des ses capacités. Les poulains de Roger Lemerre, plus véloces, procédaient le plus souvent par contre. Mais ils sont tombé sur deux os, qu’eux et peut-être le public n’attendait pas. Il s’agit des deux jeunes loups que sont Nicolas Nkoulou et Eyong Takang. Le prodige de la défense centrale de l’As Monaco s’est illustré par un calme olympien hier face aux Lions d’Atlas. Etalant une aisance à dribler, mais surtout une capacité à défendre sans paniquer et à relancer le jeu sans précipitation. D’où les acclamations régulières du public pour l’encourager. On aura aussi remarqué son aptitude à coulisser sur le couloir droit pour suppléer Gérémi Njitap comme latéral.

Durant tout le match : un bon positionnement sur le terrain, des passes précises qui sont toutes arrivées à destinations, tous les duels réussis. Bref, son omniprésence dans la charnière centrale de l’équipe a rassuré plus d’un supporter. Ce qui a permis à Rigobert Song Bahanag, le capitain de l’équipe, d’aller de temps en temps suppléer l’attaque camerounaise un peu fébrile. « Voilà le genre de joueur que nous voulons à l’équipe nationale. Il est jeune et talentueux. Dès qu’il contrôle la balle une fois, il fait la passe. Il a assuré sa place. Je pense que Stephane Bikey peut gentiment rester au banc de touche sans souci », déclare Nyamsi, un supporter des Lions indomptables. Et d’ajouter : « En l’associe avec des joueurs comme Alexandre Song, Stéphane Mbia, Alo’o Efoulou, notre équipe retrouvera de la vivacité et de la puissance dans son jeu. On sera sûr de battre le Gabon à Libreville ».

Hier, certains observateurs ont tôt fait de le surnommer « Monsieur propre », tandis que la presse de la principauté le désigne comme étant « La force tranquille ». S’il s’était déjà fait remarqué depuis les Jeux Olympiques à Beijing en 2008, ce n’est pas le cas pour Enoh Eyong Takang. Le sociétaire de l’Ajax d’Amsterdam s’est appliqué à faire un travail de sape contre les Marocains. Ce grâce à sa capacité à récupérer des ballons et à stabiliser le jeu dans le milieu de terrain. Permettant ainsi à Jean II Makoun d’être plus offensif, et à Achille Emana d’être régulièrement alimenté en ballons. Si le score est resté vierge, Paul Alo’o Efoulou et Aurelien Chedjou aux deux premiers pour rassurer le public camerounais quant à l’avenir. D’où le contentement de l’entraîneur national. « Je ne peux qu’être satisfait des jeunes qui sont entrés », confie Thomas Nkono.

Edouard TAMBA

Et Frank W. Batchou (stagiaire)

3 thoughts on “Les jeunes Lions rassurent

  1. oniN

    NON Nkono, on ne doit pas se satisfaire d’un match nul à domicile..
    Wêkê, le Cameroun doit avoir des visées plus hautes. Si on est satisfait d’un nul à domicile, pourquoi se battre pour obtenir plus?

  2. oniN

    Je sais Edouard, mais Nkono doit mettre la barre haute. Ls grandes équipes ont des entraineurs qui transcendent les joueurs. On n’y est satisfait qu’après des victoires.

Leave a Reply