Fecafoot: Iya Mohamed réélu pour 4 ans

FECAFOOT

Iya Mohamed triomphe sans combattre

L’Assemblée générale élective de la Fédération camerounaise de football s’est tenue hier, 24 mai 2009 à Yaoundé. Le président sortant rempile pour 4 ans

99,3 % des suffrages. Pas moins pour Iya Mohamed. Le président sortant de la Fédération camerounaise de football vient d’être réélu sur les hauteurs du mont Fébé à Yaoundé. « Avec 141 voix, sur 142 votants, la liste conduite par Iya Mohamed arrive très largement en tête », annonce le président du bureau de l’Assemblée générale élective, le député Koa Luc. Une victoire qu’il savoure personnellement, car faisant partie de la liste gagnante. Sa joie débordante le pousse même à entonner l’hymne national que toute la salle ne chantera pas. Le joyeux triomphe de Koa Luc laisse imaginer une intense bataille remportée de haute lutte. Que nenni ! L’ancien nouveau président de la Fecafoot n’avait pas d’adversaire. Si oui, ce membre du collège électoral qui a introduit ce bulletin nul dans l’urne. « Je voudrais vous assurer que ce n’est pas moi qui ai voté nul », précise Iya Mohamed.

Quid Prosper Nkou Mvondo ? Le président de Ngaoundéré university club s’est crashé avant même le vote. Le bureau de l’Ag l’invite à présenter sa liste. C’est alors que notre enseignant en droit sollicite la parole pour se plaindre. Relevant que « J’en envie de dire que les choses sont allées un peu trop vite. J’entends contester la constitution même de cette assemblée générale. Je déjà écrit au membre de la commission électorale », dit-il. « Merci monsieur Nkou Mvondo. Si vous avez fait une requête, vous portez cela à notre attention, la commission électorale compétente. Et vous nous laissez le soin et le temps pour que la commission électorale fasse son travail. Sur ce je vous retire la parole en constatant que vous n’avez pas déposé une liste à mon niveau, le président de séance », tranche Koa Luc sous les applaudissements de l’assistance.

Voulant insister, il est alors interrompu par les autres délégués dans la salle. « La liste. La liste », chahutent David Mayebi et Antoine Essomba Eyanga entre autre. Assailli par des cris et quolibets de toutes sortes, Prosper Nkou Mvondo est même hué avant de capituler et de quitter la salle. Convaincu intérieurement qu’il n’a pas dit son dernier mot. Le scrutin est ensuite lancé avec une seule liste en lice. Alors que les votants se succèdent devant l’urne, le candidat « disqualifié » enchaîne les interviews. Relevant le contenu de l’article 41 des statuts de la Fecafoot. Selon lui, le droit est de son côté parce que Iya Mohamed n’a déposé sa liste 30 jours avant l’Assemblée général. Et la liste du plaignant ? Il n’en parle pas. « J’ai une porte de sortie. Je brandis aujourd’hui le délit d’initié. On m’a empêché aujourd’hui d’aller vers les électeurs. On m’a empêché de rentrer en possession de la liste des délégués qui ont été élus à la base », justifie-t-il.

Loin de ces plaintes, le vote se poursuit. Pour Roger Milla, président d’honneur de la Fecafoot, il n’y aucun problème de texte. C’est même « un succès total », selon les délégués. Un avis que semble partager la Confédération africaine de football (Caf). Selon son représentant, Constant Omari Selemani, c’est une Ag menée avec « dextérité, doigté et autorité » pour la « stabilité et la continuité ». Le président réélu compte « poursuivre ce que nous avons dors et déjà réalisé, Bien que, il y a des choses à parfaire ». Les championnats locaux de football restent prioritaires. « Je mettrais l’accent sur la crédibilité de notre championnat. Tant qu’il n’est pas crédible, il serait difficile d’avoir des sponsors, des partenaires. Par ailleurs, nous avons d’autres projet qui concernent le lancement de la ligue nationale de D1 et de D2 et espérant que ces ligues seront opérationnelles dans 1 ou 2 ans. Nous allons entamer la première phase dès la prochaine saison. Nous allons aussi poursuivre le processus de professionnalisation de notre football, on ne peut pas faire autrement. Je vais m’y atteler dès l’année prochaine », promet Iya Mohamed. La construction d’un siège pour la Fédération reste toujours annoncée.

Edouard TAMBA

Le rire jaune du maire de Buea

Si l’on a applaudit à tout hier à l’hôtel mont Fébé, ce n’étais pas une joie de même intensité dans tous les cœurs. Qui n’a pas noté cette mine des mauvais jours sur le visage du secrétaire séance de l’Assemblée générale. Mbella Ndoki Charles en voulait à quelqu’un. Mais qui donc ? Probablement à ceux qui ont préféré faire entrer Sakwe Helen dans le Comité exécutif de la Fecafoot, comme représentant de la région du Sud-Ouest. Une place à laquelle le maire de Buea se voyait probablement, surtout que l’absence de Ndoki Mukete de la liste de Iya semblait le mettre en pôle position. Les conciliabules organisés avant l’Ag en ont décidé autrement. A la grande déception du maire.

Comité d’urgence de la Fecafoot

1er Vice Président : M. NDEH B. John
Par ordre de préséance :
Vice-président : M. EMEDEC Charles
Vice-président : Dr MVENG Francis
Vice-président : M. MAYEBI David
Vice-président : M. ESSOMBA EYENGA
Vice-président : Hon. ABBO MOHAMADOU
Conseiller Spécial : M. ALIOUM ALHADJI HAMADOU
Conseillers :
Monsieur MBU TAKU MBU Stephen
Monsieur NGUELE NGUELE Félix

Comité exécutif de la Fecafoot

– IYA Mohamed

– ABBO MOHAMADOU
– Hon. ABBO MOHAMADOU
– Hon. KOA Luc
– ESSOMBA EYENGA Antoine Depadoux
– Me NGUINI Charles
– ASSAMBA Luc
– ABENA Dieudonné Michel
– KORONDO MBELE
– NGUELE NGUELE Félix
– ALIOUM ALHADJI HAMADOU
– BOUBAKARI BELLO
– MAYEBI David
– TOMBI A ROKO Sidiki
– JOMBI DOFF Moïse
– BATAMACK Pierre
– Hon. HAROUNA NYAKO
– ABOUBAKAR ALIM KONATE
– IBRAHIMA HALIDOU
– NDEH B. John
– KABA Christopher
– EMEDEC Charles
– Hon. WEMBE Samuel
– TAMO Etienne Claude
– Seïdou MBOMBO NJOYA
– Dr MVENG ELA Francis
– Hon. ZAM Jean Jacques
– MBU TAKU MBU Stephen
– Mme SAKWE Helen


Leave a Reply