Les Go du Camer s’imposent sur le Web

www.goducamer.com

Les Camerounaises s’imposent sur le Web

Le Meilleur site camerounais d’information, selon Médiations press trophies awards 2009, compte élargir son champ d’action après un an d’existence.

capture-goducamerIl est prouvé que pendant la grossesse, le désir sexuel de la femme est plus développé et que l’acte sexuel rassure et épanouit la future maman. Si vous avez cette envie, c’est tout à fait naturel. Ne vous privez donc pas de ce plaisir et allez-y ”, sauf avis contraire du médecin. Rien à voir avec de la pornographie. Il s’agit de conseils pratiques que propose le site www.goducamer.com dans sa rubrique “ Allô docta ”. L’auteure de l’article précise que : “ tant que le ventre n’est pas imposant, toutes les positions sont possibles à conditions que le futur papa ne fasse pas reposer tout son poids sur le ventre de sa partenaire ”. Toutefois, “ quand vous pensez que le ventre peut gêner les rapports sexuels, il est préférable d’adopter des positions pouvant libérer le ventre, et n’entraînant pas une pénétration trop profonde ”. Elle assure les sceptiques du fait que “ le sexe de l’homme ne peut pas entrer en contact avec le bébé : celui-ci ne peut être touché, écrasé, blessé ”, et “ inversement, le futur père ne risque absolument pas de se faire “mordre” par son enfant ”.
Il est aussi question dans cette rubrique, des problèmes de vaginisme, de contraception, etc. Mais encore, d’une multitude de thèmes en rapport avec les femmes. Et elles ne parlent que d’elles à travers “ Kongossa ”, “ Ndolo l’amour ”, “ Nyanga ”, “ L’actu des go ”… et un dossier mensuel. Saviez-vous par exemple que la nouvelle Miss Cameroun n’est “ pas assez jolie ” pour certaines. Pire encore, son prédécesseur et le Comité d’organisation Miss Cameroun ont fini en queue de poisson… Le site dont Olga Tiyon est responsable et rédactrice en chef en parle. La jeune journaliste, diplômée de l’Ecole supérieur des sciences et techniques de l’Information et de la communication (Esstic), et ses collaboratrices parlent aussi de la mode, de la cuisine, des histoires drôles du “ kwatt ”…
Elles ont réussi le pari de classer les 25 femmes ayant fait l’actualité du Cameroun en 2008. Oui, c’est une affaire de… “ go ”. Des “ go ” qui se sont mises ensemble pour “ créer une plate forme virtuelle d’échanges, de découvertes et d’informations sur les actions valorisantes et encourageantes des femmes du Cameroun ”, et combler un vide par-là même. Et les hommes alors ? “ c’est vrai que jusqu’à présent c’est un des manquements du site, mais nous allons créer une rubrique d’ici la fin du mois où on parlera d’eux. On va l’appeler ’Nos hommes’ ”, promet Olga Tiyon. Après une année d’existence, elle entrevoit déjà l’ouverture du site à d’autres activités plus rentables. Surtout que la notoriété de Goducamer a pris du galon avec le titre de meilleur site d’information au dernier Médiations press trophies awards.

Par Edouard TAMBA

6 thoughts on “Les Go du Camer s’imposent sur le Web

  1. oniN

    Bravo les filles, il faut ancrer toutes les composantes de la population dans la culture Internet…
    Et c’est avec ce genre de site qu’on y arrivera.

    Par contre, je ne sais pas si **inversement, le futur père ne risque pas de se faire “mordre” par son enfant ** est vrai 😉

  2. alice

    pas mal comme site mais je me demande si les go du camer y ont vraiment accès. vu ce que ça coute de pouvoir se connecter au camer , cela reste un “produit de luxe”.

  3. Monique

    Se connecter au Cameroun ne coute plus grand chose Alice, de nos jours on trouve des cybers cafés qui vendent l’heure de connaxion à 200 Fcfa voir 150 fcfa , Je pense que le problème c’est qu’il faudrait que les filles camerounaises passent moins leur temps à chercher les blancs sur le net et l’utilisr plutôt pour s’éduquer et s’informer. J’habite la zone estudiante et vous n’imaginez pas ce que les files font dans les cybers entre 20h et 5h du mat (Ah oui certaine sy passent toute la nuit) pour se trouver un blanc.
    Goducamer c’est une initiative à encourager, il est vraiment très élaboré le site et la charte graphique est superbe! Vivement les go !

  4. Alice

    Monique c’est vrai que 200FCFA peut paraître pas grand chose mais honnêtement, hormis celle qui cherchent les blancs, une étudiante de base qui n’as pas de parents riches, tu penses qu’elle va prendre 200FCFA pour aller “s’informer” juste comme ça sur le net (quand ce n’est pas pour ses études) alors qu’elle a déjà du mal à se procurer les produits de 1ere nécessité? en plus vu la rapidité du net au camer en 1h tu ne vas pas très loin. souvent mes amis pour me m’envoyer un mail du camer en ont pour au moins 500FCFA pour un mail d’environ 5 lignes. même moi je trouve ca trop chère.

  5. Monique

    Vu donc que les gens n’ont ni le temps ni l argent poyur se connecter sur le net. Qu’est ce qu’on fait alors? on arrête le developpement? Dans ce cas, faudrait fermer tous les sites d actu du Cameroun. Je ne pense pas que ce soit une question de pauvreté, et si c est le cas c la pauvrété des “mentalités” . C’est pareil avac la piraterie. Tu es artiste, tu sors un disque, les gens adorent, le jouent dans tous les bars, t’applaudissent partout mais sont incapablent de sortir 2.500 Fcfa pour acheter votre Cd “original”. Et vont l acheter dans la rue à 500 voir 3.00F kan on indexe le pb, on prend le raccourci de la “pauvrété”. Pourtant ce sont ces mêmes gens ki ont des budjets exhorbitants dans la boisson, les fringues, les petites, et je ne sais quoi… Tout cela pour te dire Alice que les gens ont besoin “d’éducation” plus que tout autre chose. Internet au Cameroun n’est plus un produit de luxe , je suis désolée. Je le repète dans la plupart des cybers de Yaoundé on surfe en moyenne à 200 Fcfa l’heure. Concernant les étudiantes, c egalement une kestion de priorités. les mêmes filles ki depensent 10 voir 20 mill pour s acheter une chaussure ou le dernier sac à la mode sont incapable d’acheter un fasicule ou un livre de leur filière qui va leur servir toute leur vie…. Où se situe donc le débat?

  6. gwladys MINYEM

    Bonjour à vous et à votre equipe,

    je suis gwladys MINYEM étudiante en Faculté de Genie Industriel (université de douala), et membre de l’association INIFINTY Space.

    Dans le but de promouvoir l’esprit d’entrepreneuriat dans nos universités, et par la même occasion vulgariser les nouvelles technologies, Nous organisons pour la 3e édition une conference/seminaire et souhaitons etre suivis (avoir des conseils quant à l’organisation de notre événement) par vous.

    Dans le souci de faire de cette édition, une réussite nationale, nous avons décidé de nous orienter vers vous et votre equipe, et ainsi savoir s’il serait possible (et dans quelles mesures) vous avoir lors de notre séminaire, pour d’éventuelles présentations de vos services.

    Tres respectueux du travail que vous fournissez, nous aimerions s’il vous plait entrer en contact avec un membre de votre equipe, pour une discussion plus interactive.

    Merci à vous,
    L’equipe D’INFINITY SPACE (via: mg10minyem@gmail.com/ gwladys82@yahoo.fr)

Leave a Reply