Quand un juge ignore le contenu de l’enquête préliminaire

AFFAIRE DES GARDIENS DE PRISON

Le tribunal ignore le contenu de l’enquête préliminaire

Déjà deux années d’audiences. Toujours pas de débats. Le procès des 71 gardiens de prison poursuivis devant le tribunal de première instance d’Ekounou à Yaoundé, s’illustre dans l’enlisement. L’audience d’hier, 17 février 2009 l’a confirmé. La trentaine d’accusés ayant fait le déplacement ont été prisé de revenir le… 16 juin prochain. Selon le président de la collégialité des juges, Atangana Victor, l’audience est renvoyée « pour permettre au tribunal de prendre connaissance du procès verbal de l’enquête préliminaire et continuation des débats ». Mais avant, le procureur de la République aura eu le temps de charger les gardiens de prison. Rappellent qu’ « ils ont organisé une mutinerie, usant de leurs armes de services, refusant d’obtempérer ». Le président du tribunal qui semble n’avoir pas saisi les terme du parquet requiert des précisions. « Il sont organisé quoi ? », demande-t-il. « Une mutinerie. Ca a commencé par un débrayage », rétorque le parquet. Le procureur indique que tout a commencé le 25 décembre 2006. Selon lui, il s’en est suivi plusieurs dégâts dont la destruction du magasin et de l’infirmerie de la Prison centrale de Yaoundé. Il les accuse aussi d’avoir provoqué la mort de deux détenus en leur faisant ingurgité des produits dangereux tels que l’alcool. Le ministère public devra apporter la preuve de ses accusations s’il veut éviter un non-lieu.

E.T.

One thought on “Quand un juge ignore le contenu de l’enquête préliminaire

  1. Pingback: Quand un juge ignore le contenu de l’enquête préliminaire

Leave a Reply