Concours de la police : Le corrigé des épreuves

LIVRE

Concours de la police : Le corrigé des épreuves

Comment aborder le concours d’entrée dans la police ? Un nouvel ouvrage propose des épreuves corrigées ainsi que des conseils pratiques

1ere-de-couverture-du-livre-le-corrige-aux-concours-de-la-police-de-bebey-ekindiComment se préparer aux concours d’entrée à la police comme élève-commissaire et élève officier de police ? La question est d’actualité avec les concours annoncés. Certains candidats à ces concours ne savent pas à quoi s’attendre quand on parle de culture générale, de dissertation juridique et de résumé de texte. L’une des pistes de solutions pourrait se trouver dans « Le corrigé des concours de la police. Commissaires et officiers. Session de 1996/1999/2001 ». L’ouvrage de Bebey Ekindi tombe à point nommé. Ou presque. Puisque l’une des cibles a subi les épreuves du concours les 7 et 8 février dernier au Lycée général Leclerc à Yaoundé. Quelques jours avant la sortie de l’opuscule. Il s’agit des candidats comme élèves-commissaires. Les autres ont encore le temps de se frotter aux anciens épreuves, précédées de « conseils pratiques ». En culture générale, l’élaboration du sujet « a pour corrélats la compréhension du sujet, le bilan des connaissances, l’organisation des idées, la mise en œuvre du plan du point de vue du contenu et de la forme, et la rédaction proprement dite », précise l’auteur, expert en sécurité internationale et conflits.

Mais encore, le candidat devra absolument suivre un plan avec introduction, développement et conclusion. Pour illustration, plusieurs épreuves sont proposées avec corrigés. « Notre administration publique a besoin de cadres compétents et dévoués pour relever avec efficacité les nombreux défis qui interpellent nos pays en développement. Commentez et discutez ». Sujet proposé en 2001 aux concourants élèves-commissaires de police. En 1996, ils ont été invités à commenter la décolonisation en Afrique. L’ouvrage contient aussi des épreuves proposées aux concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam), et l’Institut des relations international du Cameroun (Iric). La même approché est utilisée par l’auteur pour expliquer au candidat ce qu’on attend de lui : comprendre le sujet, construire le plan en continuation ou en opposition, rédiger… « Le candidat doit bannir le plan consistant à traiter dans une première partie le premier terme de la comparaison. Un tel plan traduit l’incompréhension du sujet qui n’a rien à voir avec l’addiction de deux questions », prévient l’auteur.

Pour l’épreuve de résumé de texte, il ne s’agit pas de faire « une note critique ou un commentaire de texte », encore moins « une présentation explication ou interprétation de la pensée de l’auteur », ou « un résumé partiel », déconseille l’auteur. Selon lui, le résumé de texte consiste à « faire ressortir l’idée générale du texte, condenser exclusivement les idées contenues dans le texte sa déformer la pensée de l’auteur… », en respectant le plan de l’auteur. L’auteur affirme sa volonté « d’apporter simplement sa contribution aux efforts déjà entrepris par les candidats eux-mêmes », dans son avis aux lecteurs. Car, « on a constaté des lacunes graves chez certains candidats tant sur le plan de la méthode que du contenu », relève-t-il. C’est le premier du genre dans le domaine. Et pour Bebey Ekindi, il est question à travers l’ouvrage de 114 pages, « d’accompagner le candidat dans la maîtrise du style et de l’organisation des connaissances en vue de la production d’un devoir de qualité ».

Edouard TAMBA

Bebey Ekindi

Le corrigé des concours de la police Commissaires et officiers Session de 1996/1999/2001

Edition 2009

114 p.

51 thoughts on “Concours de la police : Le corrigé des épreuves

Leave a Reply