Jean-Marc Ela:L’hommage de l’Université au sociologue des pauvres

 

 OBSEQUES

La procession des pairs devant le maître

La procession des pairs devant le maître

L’hommage de l’Université au sociologue du monde d’en bas

Le défunt sociologue, Jean Marc Ela a reçu l’ hommage académique de ses pairs hier, 26 janvier 2008 à l’Université de Yaoundé. Il sera inhumé ce jour à Abang par Ebolowa

 

Treize ans après avoir quitté l’Université de Yaoundé I, Jean Marc Ela a de nouveau été aperçu sur l’estrade de l’amphi 700. Mais ce n’était pas pour les cours magistraux de sociologie que regrettent quelques nostalgiques qui s’abreuvaient à la source de ses connaissances scientifiques. Jean Marc Ela reposait dans un cercueil. Mort. Le public, composé en majorité d’étudiant du premier cycle universitaire a tout de même assisté au travers des témoignages de l’Hommage académique, à une leçon du maître. Une leçon de don de soi pour les autres, d’humilité, de liberté d’esprit… Nanti d’un doctorat d’état en théologie, il a laissé le cadre douillet de la ville pour se consacrer à une mission pastorale à Tokombéré dans l’Extrême-Nord. « Au terme de sa présence à Tokombéré, au milieu d’un peuple misérable, en l’occurrence, les Mouyang, Jean Marc-Ela a vécu dans sa chair et son esprit les affres de la pauvreté », note son collègue, Célestin Ngoura, anthropologue-ethnolinguiste.

Dans ce coin perdu, le défunt enseignant aura réussi à stimuler l’artisanat féminin qui a par la suite permis aux femmes de financer les études des enfants. « Cet artisanat existe encore », relève Mme Moutome Ekambi, autre collègue et camarade de faculté à Strasbourg. C’est dans ce village que Pr. Titi Nwel aura l’occasion de le rencontrer. Dans le cadre de ses études sur les peuples des monts Mandara, il aura pour guide Jean-Marc Ela. « Il ne voyait pas d’un bon œil les ponctions effectuées par les fonctionnaires sur les paysans », se souvient Titi Nwel. Il a encore en mémoire l’organisation « avec empressement  des obsèques du père de Achille Mbembe avec Bassek Ba Kobhio ». Mais il n’a pas digéré l’envol à destination de l’exil. « J’avais personnellement ressenti ton départ comme un gâchis », lance-t-il au défunt.

 

Lion indomptable de la sociologie 

Mais avant de partir, il aura laissé ses empreintes au département de sociologie de Yaoundé I. Pour Pr. Valentin Nga Ndongo, « cette perle fine de la connaissance (…) est le principal artisan de la réforme » qu’a connue la nomenclature des enseignements de  sociologie et anthropologie.  Le chef du département de sociologie tient à souligner la dimension de Jean-Marc Ela comme penseur/chercheur. Ce penseur et chercheur au regard de sa production littéraire avait une « option référentielle pour les pauvres », le monde d’en bas… d’où des ouvrages tels que « Quand l’Etat pénètre en brousse ». Pr. Nga Ndongo parle d’une sociologie « Elaenne ». Cette sociologie de la libération qui rime avec théologie de la libération. Il aura donc réussi à surfer en toute harmonie entre deux disciplines dites antinomiques. Montrant ainsi que  le cogito ne s’oppose pas au credo. Avec à la clé une vingtaine d’ouvrages que Pr. Nga Ndongo classe entre empirisme et expérimentation d’abord, constructivisme ensuite, et épistémologie enfin.

Du doyen de la faculté des Arts, lettres et sciences humaines aux autres intervenants, une constante demeure. « Il a compris très tôt que le développement du Cameroun et de l’Afrique doit nécessairement passer par la recherche scientifique fondamentale », souligne Dr Ngoura. Le modèle  rhétorique scientifique mis au point par le défunt « n’a d’égal que Pierre Bourdieu », tranche Pr. Nga Ndongo. « Le lion indomptable de la sociologie » va donc rejoindre dans l’au-delà, Jean Mfoulou, Sévérin Cécile Abéga, Cheikh Anta Diop… Si la douleur reste profonde, Pr. Titi Nwel rassure et interpelle ses pairs : « Tu n’as pas vécu pour rien ; la lutta continua ».

Edouard TAMBA

One thought on “Jean-Marc Ela:L’hommage de l’Université au sociologue des pauvres

  1. Pingback: Jean-Marc Ela:L’hommage de l’Université au sociologue des pauvres

Leave a Reply