« Marthe Moumié appartient au monde »

Moluh Mekou Théodore

moluh-mekou-theodore_2-ph-tamba

« Marthe Moumié appartient au monde »

Petit frère de Félix Roland Moumié et héritier de la grande famille, il s’indigne de la façon dont est décédée sa belle-sœur

Comment le chef de famille que vous êtes a accueilli la nouvelle du décès de madame Moumié à Ebolowa ?

C’est vraiment un scandale. Je suis surpris, et ému, je n’en suis pas encore remis. La preuve est que j’ai aussitôt pris la route, en tant que chef de famille, petit frère de Moumié, et héritier du patriarche Mekou Samuel, notre père. Je suis très ému. Je le dis encore, c’est un véritable scandale. On m’aurait annoncé que maman Marthe, comme je l’appelais, s’est couchée et est morte de la mort du Seigneur, cela aurait été normal. On aurait dit merci au Seigneur parce que 78 ans ce n’est pas donné à tout le monde. Et quand on sait quel a été son passé, ce qu’elle a enduré dans la vie, on aurait dit merci au Seigneur. D’accord, elle est assassinée, parce qu’une petite crapule peut le faire, mais le fait de l’avoir violé reste marqué dans notre mémoire. Je crois que c’est la pire des humiliations qu’on peut donner à une personne.

Êtes-vous conforté dans la thèse d’un crime crapuleux ?

Dans ces choses, il ne faut pas avancer des thèses. Avec tout ce que nous avons comme arsenal d’enquête, notre police qui a été formée, je leur laisse leur travail. Et je continue à pleurer ma mère. J’espère que lumière sera faite. Parce que s’avancer sur ce terrain… Nous regardons le drame ; maman Marthe n’est plus, on va d’abord pleurer, et le reste on vera.

Quel type de relation avait-t-elle gardé avec sa belle-famille ?

Maman Marthe, dès son retour au Cameroun a vécu avec son beau-père, Mekou Samuel. Nous habitions Yaoundé, juste au dessus de l’immeuble de la pharmacie française en face de l’immeuble Shell. C’est de là qu’elle est partie, je n’étais plus au Cameroun. J’ai vu maman Marthe il y a moins de 5 mois à Yaoundé. Il était même programmé qu’elle vienne à Foumban me rendre visite parce que j’étais malade. Comme assistante sociale, elle avait certains traitements qu’elle nous administrait quand on était souffrant.

Quel est le côté de sa personnalité qui vous aura le plus marqué ?

Une dame charmante. Il n’y a pas de mot pour la qualifier. Nous avons perdu quelqu’un de très sensible. Mais aussi, elle avait une envergure pas seulement nationale, mais internationale. Cette aura-là, on doit la respecter. C’est pour cette raison que le deuil ne doit pas s’arrêter à la famille. Ce deuil qui doit être précédé d’une très grande concertation. On ne peut pas dire que maman Marthe appartient à une seule personne ; soit à la famille Moumié puisqu’elle y était mariée, ou à sa famille. Maman Marthe appartient au monde.

Interview réalisée par

Edouard TAMBA

A Ebolowa

4 thoughts on “« Marthe Moumié appartient au monde »

  1. Eddy

    C’est tout simplement odieux.
    On est malade dans notre tête.
    Il nous faut une thérapie à grande échelle.

  2. Ti Aya

    Je ne peux m’empêcher de penser que si la société camerounaise lui avait donné la place qui est la sienne, peut-être que cette crapule aurait hésité à s’attaquer à une telle personnalité.
    C’est triste, très triste.

  3. valerie

    je crois que la mort de Marthe Moumié nous laisse dans la consternation.C’est inadmissible qu’on ai pas protégé cette dame, connaissant la lutte qu’elle menait pour clarifier la mort de son mari et les multiples dangers qu’elle courrait. Je crois que L’Etat aurait fait de cette lutte sienne.

Leave a Reply