Promote 2008 : La mode fait son show

PROMOTE 2008

La mode a fait son show

la-mode-a-promote_2

L’industrie de l’habillement n’était pas en reste au Salon international de l’entreprise Promote 2008. Les visiteurs de passage au palais des Congrès de Yaoundé ont pu s’en rendre compte. Durant le Salon, le public avait droit au show tous les après-midi sur un podium aménagé pour la circonstance. le 11 décembre 2008, journée consacrée à l’entreprenariat féminin, le public a ainsi pu assister à un défilé de mode portant sur ce thème. Occasion pour Christalix, Esterella, Hensa Benty, Rita Nita, Nanou et Suki Babette de présenter leurs créations. Durant près de deux heures, les mannequins se sont succédées sur le podium. Déhanchements, coups d’œil… chauffent le public qui en redemande. « Ca me fait plaisir de présenter mes modèles aux Camerounais. Promote c’est une porte ouverte, ça nous donne la possibilité de nous faire connaître davantage et de nous rapprocher du public. C’est un honneur en plus pour moi », confie Hensa Benty à l’issue du passage de ses créations vestimentaires. Pour elle, « ces collections font toujours une synthèse entre l’Afrique et l’Occident ». Ce qui au regard des réactions de la foule est bien apprécié.


Cela reste pourtant insuffisant pour cette dernière et ses confrères. « Ce que l’on attend d’eux, c’est aussi qu’ils achètent nos produits », dit-elle. Car, les ventes tournent « au ralenti ». Pourtant, les Camerounais s’habillent. « Je constate que les Camerounais aiment acheter ce qui vient d’ailleurs. Et aussi, la friperie qui nous engloutit. C’est une concurrence très déloyale. On a beau se battre contre la friperie, mais on ne peut pas. Pourtant, il y a beaucoup de créativité, vous avez vu les modèles des jeunes créateurs. Si ça continue avec la friperie, je ne sais pas s’ils vont tenir le coup. Il faut que les mentalités changent », poursuit Hensa Benty. Approchés, quelques cibles se plaignent de la cherté des produits. « Nos prix sont abordables, c’est du neuf », martèle Hensa Benty. La présence des stylistes-modélistes à Promote 2008 se fait sous le couvert de la Fédération camerounaise de la couture et du prêt-à-porter (Feccap).

la-mode-a-promote

Selon Louise Njamen de Christallix, secrétaire général de cette fédération, « les mannequins ayant défilé sont sélectionnés selon les normes internationales. Mais, nous avons tenu compte de la morphologie de nos corps ici. Ces pour cette raison que vous voyez des filles un peu fortes, avec des rondeurs parmi les mannequins ». Au-delà des défilés de mode, les artistes du vestimentaire varient l’offre. « Nous faisons également des expositions/ventes », relève Louise Njamen. Elle n’arrête de coudre une sorte de chemise en assemblant des pièces de raphia ; un matériau dont elle revendique être la pionnière au Cameroun. Ses collègues s’occupent presque de la même façon. Proposant ceintures, foulards, sacs… en plus des vêtements. Au total, vingt artisans étaient présents sur le site de Promote 2008.

Par Edouard TAMBA

In Le Messager du 15-12-2008


8 thoughts on “Promote 2008 : La mode fait son show

  1. Lenaelle

    Merci pour les photos Edou.
    Elle m’ a bien fait rire Hensa ‘nos prix sont abordables, c’est du neuf’. Abordable pour quelle tranche de la population?
    Bisous
    PS: J’aime beaucoup l’effet chute de neige Edou

    Tu découvres les les photos de mon nouveau bidule à téléphoner. Heureux de savoir que les photos commencent à être appréciables. Pour Hensa, moi-même j’ai wanda. Et comme tu poses la question, j’ai envie de dire que :”that is the question”

    Re PS: Pour l’effet de neige, faut dire merci aux ingénieurs de WordPress. J’ai seulement constater que des flocons tombaient du haut de mon écran 🙂
    TAMBA

  2. Ayyahh

    Comme tu le dis si bien, il y avait beaucoup de clins d’œil et pas que ceux des mannequins, j’ai pu constater que Promote était aussi le lieu de “chasse” d’amateurs de jolies proies faciles (masculines comme féminines). A chacun son business…

  3. Cheguevara

    PROMOTE??? ecoutez comme si bien le faire les Africains à savoir organiser les evenenments qui ne les servent à rien.
    Combien de filles verront leur avenir brisés(Sida et que sais je encore),soyez serieux les Camerounais

  4. Ayyahh

    Désolée, mais Promote c’était beaucoup plus que ça, c’est trop réducteur que de le limiter Promote à ça. Le savoir-faire local a été mis en valeur et mon boss comme beaucoup d’autres ont réussi à tisser des partenariats avec des structures étrangères, ce n’est donc pas un événement ‘qui ne sert à rien”. Comme je l’ai dit tantôt chacun y est allé pour son business…

  5. TAMBA

    Slu Ayyah et merci de marquer ton passage sur ce blog. Mais c’est un plaisir un peu gâché, parce que tu nous fais un procès en sorcellerie 😀
    Il se trouve que à aucun moment nous n’avons réduit Promote 2008 à la mode. J’ai d’ailleurs promis de faire un bilan de cet événement. Pour le reste, je suis d’accord avec toi.
    Qui a dit que ça ne servait à rien?

Leave a Reply