Cameroun : l’insécurité fait son lit, Biya s’éternise à l’étranger

CAMEROUN

L’insécurité fait son lit, Biya s’éternise à l’étranger

Le Cameroun et l’insécurité ne font plus qu’un? La succession d’événements tristes à travers le triangle national pousse à répondre par l’affirmative. On est encore à se demander comment des coupeurs de route ont pu sévir à Yaoundé la capitale et repartir nyangalement. Voilà que le pays de Roger MILLA et Samuel ETO’O fait tristement la une des agences de presse et des médias (français pour la plupart).

Selon une dépêche de Reuters,

Des hommes armés à bord de vedettes rapides ont détourné vendredi au large du Cameroun un bateau à bord duquel se trouvaient une dizaine de membres d`équipage dont sept Français, apprend-on de source au sein des services de sécurité. Ce bateau, affrété par la compagnie pétrolière Total, remorquait une péniche près de la côte camerounaise et d`une installation pétrolière, a-t-on ajouté de même source. Personne n`était disponible dans l`immédiat pour commenter cette information au ministère français des Affaires étrangères.”

Radio france internationale et la télévision France 24 apportent d’autres précisions par le voix de Emmanuel d’Abzac, leur correspondant commun. Selon ce dernier, une quinzaine de personnes dont 7 Français, sont tombées entre les mains de pirates. Qui sont ses pirates? Le floue persiste encore. Même-si le Conseil de sécurité et de défense du Delta du Niger est soupçonné. Il s’agit d’un groupe de rebelles au pouvoir du Nigéria. Ceux-ci ont plus d’une fois révendiqué l’attaque des positions militaires camerounaises dans la zone querellée de Bakassi.

Quoi qu’il en soit, c’est un acte de trop. Les coupeurs de routent sévissent dans la partie septentrionale du pays. Ils ont fini par tuer le Le capitaine Félix Leinyuy Tah, commandant de la compagnie de gendarmerie du Mayo Kani. Celui-là qui avait démentelé une cache d’arme pleine de Kalachnikov. Faut-il rappeller l’attaque de Limbé le 28 septembre dernier, la tentative de braquage de Kribi, l’exflitration d’un réfugié équato-guinéen avec l’appui de deux policiers camerounais… ? Il n’y a apparemment plus de lieu sûr au Cameroun. Même pas les alentours du président de la République. Un mûr du Palais s’est écroulé, sans que les  fissures apparentes ne poussent les services spécialisés à réagir. L’un des hélicoptère de la sécurité présidentiel a manqué de se crasher à cause d’une panne subite en plein vol. L’un des membres de sa sécurité rapprochée n’a pas hésité à subtiliser une malette dont le contenu reste encore sujet à débats.

Malgré tout, son excellence Paul Biya prolonge sont séjour à l’étranger. L’on se souvient qu’il a da’abord quité le Cameroun le 27 août, pour revenir le 10 septembre 2008. Il est reparti peu  avant le 20 septembre et n’est plus revenu. Le pays chauffe, l’insécurité fait son lit, le président de la République du Cameroun, chef de l’Etat, chef suprême des Armées, premier magistrat, premier sportif (même s’il a snobé la finale de la coupe du Cameroun de football) et tutti quanti, garde son flegme. A moins, à moins qu’il soit déjà dépassé. Ce qui n’est en rien surprennant après 26 ans de règne, d’inertie, d’impunité, de corruption, de favoritisme, de poncepilatisme… de machiavelisme. Rester au pouvoir. Par tous les moyens. Puisqu’ils justifient la fin. Mais inexorablement, l’autre fin est proche…

Edouard TAMBA


34 thoughts on “Cameroun : l’insécurité fait son lit, Biya s’éternise à l’étranger

  1. etum

    Edouard tu as raison. Mais la zone du delta du Niger est presqu’un no man’s land. Je reste prudent tant que je n’ai pas plus d’infos

  2. Nino

    Etum,

    Non non, les rebelles sont tous sauf cons.
    Il n’y a aucune raison à arriver jusqu’à Yaoundé pour agresser des automobilistes et des personnes, trop risqué pour peu de résultat.

    En tout cas, la présence d’armes d’assaut sur le territoire est ultra inquiétant.

    On se demande à quoi servent maintenant le BIR ou le GPIC, à part tirer sur les jeunes de Douala

  3. Etum

    Malaika,
    Tu as peur dans ton pays? moi non j’y étais il y’a pas longetmps et j’y retourne dans 7 semaines. keep the faith

  4. Kans

    Etum retournes-y!
    Le truc le plus désespérant sur ce pays c’est que quand il faudra reconstruire, on repartira de tellement bas. Tellement il y aura des choses à refaire tant au niveau des mentalités que des mechanismes etc.
    Merci Paulo!

  5. Lenaelle

    Moi aussi j’ai aimé la fin et u’re right la fin est proche, fini la politique de l’autruche!
    En lisant l’article sur la prise d’otage j’ai eu trop peur que ce soient des camerounais…
    Malaika, n’ai pas peur sista, on va te faire quoi? J’y étais il y a 3 semaines, et contrairement aux autres fois, j’ai vraiment ressenti que les choses bougent, et dans le bon sens!

  6. Etum

    Kans,

    J’irai encore et toujours et je ne vais jamais renoncer à mon ambition de participer au changement dans mon pays. Si nous n’y allons pas qui d’autre ira à notre place? Nous nous emballons tous pour Barack mais nous sommes incapables d’une quelconque ambition pour notre pays? non je n’ose pas y croire.

  7. TAMBA

    Malaïka,
    Sista, comme on dit sur les berges du Wouri, “O i boa bongô”. Prends ton avion nyangalement et shiba au pays do tes ways. C’est ceux qui ont volé, corrompu et accumulé des biens matériels partout qui ont vraiment quelque chose à craindre.

    Kans,
    J’espère que ce n’est pas le découragement qui transparaît ainsi entre tes lignes. Ce serait une trop belle victoire pour tous ceux-là qui spolient nos richesses et veulent demeurer aux pouvoirs.

    Ti Aya,
    La grande inquiétude vient justement de ce que ce n’est pas seulement le Delta du Niger qui est en insécurité.

    Lena et Tsaal,
    Merci, pour la fin-là, je me suis même un peu retenu. Dis-donc Tsaal, t’es rare comme les pipis de chat hein 🙂

    Ma Tchitcho des bises 🙂
    C’est encore bien si le Sénégal n’est que en perte de vitesse. Le Cameroun n’est même plus sur la piste. On est brousse, en circulant dans une direction inconnue.

    Je crois que c’est ce qui amène Nino à parler de “pilotage automatique”. Mon frère, les Bir, Gpign… arnaquent les gens quand ils n’ont pas de manifestants à tabasser.

    Etum,
    Merci pour tout l’optimisme qui vit en toi. Le mboa en a besoin. As you said, we have to keep the faith.

    Au fait, en traversant la ville il y a une demi-heure, y avait les gars de la garde présidentielle partout. Je crois que le big katika est en route pour Yaoundé; s’il n’est pas déjà arrivé.

  8. Kans

    Je ne crois pas que “découragement” soit le mot qui colle à ma vision des choses.
    La situation du mboa ne se définit pas en terme de courageux/découragé, ou ambitieux/pas-ambitieux (pour faire echo à Etum).
    Ce n’est pas un simple chantier dont on pourrait dire que l’imprtance de la tache a découragé plus d’un. Non. Le camer c’est un non-pays. Rien ne rime à rien. Et ca me donne l’impression de devoir se battre contre les moulins à vents. Eh bien, je ne suis pas don Quichotte.
    Etum go fo befor!

  9. Tchitchit

    Quand je lis vos commentaires sur le cameroun, surout Kans, je me dit que vraiment c’est presque exactement la même chose sous mon ciel sénégalais!!!

  10. Kans

    Eh bien Tchitchit, comme disait un certain Kankan “nous associons le même … chagrin”.
    Bon, on ne va quand même pas se suicider, puisque tant qu’on vit il y a de l’espoir, parait-il. Mais quel espoir peut bien animer un super-optimiste comme Etum? Quel espoir faut-il avoir pour le CMR aujourd’hui? J’ai comme l’impression que cet espoir se résume à attendre, jouer la montre, que l’épervier déploie encore ses ailes et pour de vrai, y compris contre son maitre – hein Nino?!
    Bon allez, trève de paco-rabanisme, le CMR va bien! C’est le plus beau pays au monde! On a les Lions indomptables qui vont gagner la prochaine coupe du Monde. Investisseurs de tous les pays, venez chez nous! N’ayez pas peur des “Bakassi Freedom Fighters”!

  11. Tchitchit

    @Etum:Il doit quand même y avoir des pays moins pourris non??
    @Kans: Vous au moins le foot peut vous consoler mais nous, nos lions sont devenus poulets rotis…

  12. TAMBA

    Se consoler avec le foot Tchitchi? Comment est-ce possible quand on arrive pas se nourrir, se soigner, s’instruire, se vêtir, et qu’en plus l’impunité dont jouissent les prévaricateurs nargue les plus pauvres?
    Mais ce n’est pas pour autant qu’on va jeter l’éponge 🙂 (sourire optimiste)

  13. Tchitchit

    Le foot offre un bref exutoire, Edou..Mais tu as raison…
    impossible de jeter l’éponge ça équivaudrait à hurler avec les loups en restant pusillanime..;

  14. Etum

    Kans,

    D’ou vient mon optimisme? dans la foi en mon pays. Je ne le laisserai pas sombre pcq que le vacancier d’Etoudi ne fait rien.

  15. Kans

    Mais qu’est-ce que tu peux bien faire de concret?
    Comment et quelle action peux-tu mener qui ait une fin ou qui puisse avoir une fin améliorant la vie du Cameroun aujourd’hui?
    A part une bonne guerre civile ou un bon coup d’état qui rase tout et on recommence…

    au fait, j’ai aussi de l’espoir dans le Cameroun: C’est que après avoir attendu longtemps qu’ils nous laissent notre pays, que ce soit encore possible de rebatir sur le tas de cendres (aussi bien moral que matériel et politique) que ce sera.
    Si c’est pas de l’espoir ça, je voudrais qu’on m’explique.

    Pour l’instant, ne gachons pas l’anniv de l’homme-Lion!

  16. Ti Aya

    Kans, surtout ne nous parles pas de guerre civile ou de coup d’état. Il y en a déjà eu au Cameroun, et à part un très très long cortège de sorrow, tears and blood, ça ne nous a rien apporté.
    Attendre que P.B s’en aille? Tactique quelque peu hasardeuse, car rien ne prouve que celui qui viendra après lui sera différent.

    Rebâtir le Cameroun, ce sera une tâche de longue haleine. Ca prendra énormément de temps, des dizaines d’années très probablement. Ca me fend le coeur de dire ça, mais actuellement, on n’en prend même pas encore le chemin. Et ce n’est pas seulement la faute à la bande à Popol.

  17. Kans

    Humm d’abord j’ai un pb avec Edou d’Etounou des nanas. Pourquoi mon smiley a l’air si méchant. Tu fais ca pour qu’on me barre n’est-ce pas?

    Oui c’est vrai, l’attente là reste à définir. A ma décharge, je n’attends pas seulement le départ de Paulo, mais de “ils”.
    En fait, je pense que le plus grand espoir, ou plutot souhait c’est que Popol lui-même organise son départ ou son après. S’il aime encore un peu ce foutu pays qu’il a détruit…
    Bon c’est pas clair tout ca, mais qu’il nous donne cadeau à quelqu’un d’un peu mieux, plutot que laisser sa clique se battre pour le pouvoir. parce qu’on sait très bien que qd les éléphants se battent,… vous connaissez la suite.

  18. Tchitchit

    @Kans je viens de lire ton avant dernier commentaire “Comment et quelle action peux-tu mener qui ait une fin ou qui puisse avoir une fin améliorant la vie du Cameroun aujourd’hui?
    A part une bonne guerre civile ou un bon coup d’état qui rase tout et on recommence” tu es bien jusqu’au-boutiste toi!!! Et vraiment d’un pessimisme à se jetter du haut du mont Everest!!!

  19. Etum

    ce sont les petits ruisseaux qui vont les grands fleuves. Les petites actions de chacun d’entre nous feront changer petit à petit les choses.

  20. Kans

    Coule Etum, coule!

    Non, Tchitchit, au contraire. Je ne suis pas jusqu’au-boutiste. Je suis pragmatique.
    En d’autres termes, sans être lâche, je ne m’acharne pas pour des causes perdues.

    Si quelqu’un veut faire la guerre, je suis preneur; autrement, laissez-moi tranquille. Et Biya aussi. Qu’il détruise tranquillement le CMR jusqu’au jour où il en aura marre aussi et là on commencera à recupérer ce qui peut être recupérable pour reconstruire.

  21. Kans

    Il faut se préparer au pire… et le pire, c’est la guerre!

    Je voulais juste la placer celle-là. C’est Rambo, non?

    Si tu voulais seulement là placer… beh, y a de quoi rire Prési 🙂
    Mais tu sembles tellement attaché à l’option de la guerre que des blagues aux pensés profondes hum!!!
    TAMBA

  22. etum

    Edouard,
    TU vois comme moi alors

    A 99,9999% mon frère 🙂
    On peut se passer de la violence te faire changer les choses. Faut seulement qu’on, se donne les moyens et qu’on soit conscients que cela pourrait duré un siècle, voir plus
    TAMBA

  23. Kans

    Non, sérieux, je ne suis pas fan de guerre. Mais simplement ce que je dis c’est que dans le CMR d’auj, avec tous les mechanismes qui sont en place ou qui peuvent etre mis en place, je ne vois pas l’action susceptible de produire quelque changement que ce soit.
    Le changement ne peut qu’être provoqué et violemment. Autrement, la solution c’est d’attendre.

    Je remarque quand même que dans tous les pays d’AF qui ont connu un changement ou un minim de “bougement” ces derniers temps, ca a saigné auparavant. Pas tjrs pour les memes raisons, mais saigné qd mm. CIv, AfSud, Zaire, Congo, Libéria, etc.
    A moins que le despote ne recoive une illumination à la Kerekou, Diouf. Ce qui semble loin d’arriver à Paul.

Leave a Reply