Cipriano Nguema Mba: le Cameroun demande à la Guinée équatoriale de s’expliquer

Un officier de l’armée de Guinée équatoriale a été kidnappé au Cameroun le 7 octobre 2008. La mise au point du gouvernement camerounais par la voix du ministre des relations extérieures

Le Communiqué du Minrex

Le Ministère des relations extérieures porte à la connaissance de la communauté nationale et internationale que le mardi 7 octobre 2008, un citoyen équato-guinéen jouissant du statut de réfugié au Cameroun a été exfiltré par l’Ambassade de Guinée équatoriale à Yaoundé avec la complicité de deux fonctionnaires de la police nationale de notre pays.

La représentation au Cameroun du Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (Hcr) a saisi le Minrex à ce sujet, pour faire état de cette situation, formulée ses interrogations et inquiétudes et solliciter l’intervention du gouvernement camerounais pour protéger la vie de l’intéressé.

Le Ministère des relations extérieures tient à préciser que le gouvernement du Cameroun n’est d’aucune manière impliqué dans cette regrettable opération qui est une initiative propre des deux personnels de la Sûreté nationale en question. Des sanctions disciplinaires exemplaires sont entrain d’être prises à l’encontre de ces deux agents publics indélicats sur la base des premiers résultats de l’enquête administrative ouverte au sujet de ses comportements qui constituent des manquement à la discipline et à l’éthique professionnelle. Des poursuites pénales sont également envisagées au terme de la procédure judiciaire en cours. Concernant ces fonctionnaires de l’Etat entrés en intelligence avec une autorité étrangère.

Le Ministère des relations extérieures a saisi d’une correspondance officielle l’Ambassade de Guinée équatoriale au Cameroun, invitant cette dernière à fournir au gouvernement camerounais toutes les informations susceptibles de faire la lumière sur ce cas de disparition qui s’il venait à être confirmé, serait une violation flagrante des usages et conventions diplomatiques en vigueur.

20 octobre 2008

Le ministre des relations extérieurs


Erratum Le communiqué était plutôt signé du ministre délégué, Adoum GARGOUM et de non de Henri Eyebe Ayissi comme nous l’avions annoncé. Nous nous ne excusons auprès des concernés et de vous chers visiteurs

Leave a Reply