Concours d’entrée dans les filières Sciences Biomédicales et Médico-Sanitaires de l’Université de Ngaoundéré

CONCOURS

L’université de Ngaoundéré ouvre les filières sciences biomédicales et médico-sanitaires

Un concours commun sur épreuves est ouvert le 21 octobre 2008 au campus de l’Université de Ngaoundéré, pour le recrutement de 120 étudiants au Niveau I des filières Sciences Biomédicales et Médico-Sanitaires de la Faculté des Sciences de l’Université de Ngaoundéré pour l’année académique 2008/2009.

LE MINISTRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR,

Vu la Constitution ;

Vu la Loi n°005 du 16 Avril 2001, portant orientation de l’Enseignement Supérieur ;

(…)

Vu le Décret N°2005/344 du 10 Septembre 2005 portant nomination des Recteurs dans les Universités;

Vu l’arrêté n° 99/056/MINESUP/DDES du 16 novembre 1999 fixant les modalits d’habilitation ouvrir des cycles dans une filière de formation dans les Universités d’Etat du Cameroun ;

Sur Proposition du Recteur de l’Université de Ngaoundéré ;

D E C I D E :

Article 1er : Un concours commun sur épreuves est ouvert le 21 octobre 2008 au campus de l’Université de Ngaoundéré, pour le recrutement de 120 étudiants au Niveau I des filières Sciences Biomédicales et Médico-Sanitaires de la Faculté des Sciences de l’Université de Ngaoundéré pour l’année académique 2008/2009.

Les places offertes se répartissent ainsi qu’il suit :

filières Biomédicales

candidats réguliers : 50

candidats libres : 10

filières Médico-Sanitaires

candidats réguliers : 50

candidats libres : 10

Article 2 : (1) Le concours est ouvert aux Camerounais des deux sexes titulaires d’un Baccalauréat série C et D, d’un General Certificate of Education Advanced Level (GCE ‘’A’’ Level) au moins dans trois matières scientifiques et d’un GCE « O » Level, ou d’un diplôme reconnu équivalent par le Ministre de l’Enseignement Supérieur.

Les candidats ressortissants des pays membres de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) ayant ratifié les textes relatifs au traitement national des étudiants et justifiant des qualifications requises sont admis à composer dans les mêmes conditions que leurs homologues camerounais.

(2) Les candidats ressortissants des pays non membres de la CEMAC et ceux des pays membres qui ne participent pas au concours d’entrée peuvent être admis sur étude de dossiers dans la limite des places disponibles, s’ils sont bénéficiaires d’une bourse de leurs Gouvernements ou d’une Organisation Internationale qui s’engagent à payer les frais de scolarité afférents à leur statut.

Article 3 : Les dossiers complets de candidature doivent parvenir au Service de la Scolarité de la Faculté Sciences de l’Université de Ngaoundéré, B.P. 454, au plus tard le 12 octobre 2008. Ils devront comporter les pièces suivantes :

  1. Un formulaire d’inscription disponible sur le site du MINESUP : www.minesup.cm et au Service de la Scolarité de la Faculté des Sciences de l’Université de Ngaoundéré,

2. Une photocopie certifiée conforme du Baccalauréat, GCE A/L ou une attestation certifiée conforme de réussite à l’un de ces diplômes ;

3. Des photocopies certifiées conformes des relevés de notes du Baccalauréat et du Probatoire ou une copie certifiée conforme de réussite au GCE A/Level et GCE O/Level;

4. Une photocopie certifiée conforme de l’acte de naissance datant de moins de 3 (trois) mois ;

5. Un certificat médical ;

  1. Quatre photos d’identité 4 x 4 (inscrire le nom au verso) ;
  2. La quittance de versement de la somme de 20.000 FCFA pour frais d’inscription auprès de la BICEC au compte n° .16921773527 ;
  3. Une enveloppe (format A4) timbrée par le bureau de poste (au poids des pièces jointes et à l’adresse du candidat).

Article 4 : En aucun cas les droits d’inscription ne sont remboursables.

Article 5 : Seuls les candidats présentant un dossier réglementaire seront autorisés à concourir.

Article 6 : Le concours comporte les épreuves suivantes :

une étude de dossier scolaire (coefficient 2)

des épreuves écrites (coefficient 4)

une épreuve orale (coefficient 1).

L’étude du dossier scolaire (coefficient 2) est établie en fonction :

des résultats du Probatoire ou du GCE « O » level,

des résultats du Baccalauréat ou du GCE « A » level

Le nombre de redoublements.

L’écrit comporte les épreuves suivantes :

Une épreuve de Biologie d’une durée d’une heure et affectée du coefficient 2,

Une épreuve de Chimie d’une durée d’une heure et affectée du coefficient 1,

Une épreuve de Physique d’une durée d’une heure et affectée du coefficient 1.

Article 7 : Chaque épreuve de l’examen écrit est notée de zéro à cent. Toute note inférieure à vingt obtenue à l’une des quelconques des épreuves écrites est éliminatoire.

Article 8 : Le programme du concours est celui du Baccalauréat D ou du GCE « A » level dans les matières : Biology, Chemistry, Physics.

Article 9 : A l’issue de l’étude du dossier et des épreuves écrites, le jury dresse et publie par ordre alphabétique la liste des 150 meilleurs candidats admissibles à l’épreuve orale.

Article 10 : L’épreuve orale consiste en un entretien avec un jury. L’entretien se déroule devant un jury comprenant au moins quatre enseignants. Cet entretien porte sur la culture générale dans le domaine de la santé et a pour but d’apprécier la vocation du candidat à la médecine, l’aptitude du candidat à réagir devant les questions qui lui sont posées afin d’évaluer sa capacité de raisonnement et de jugement et l’aptitude à utiliser la seconde langue comme moyen de communication (coefficient 1).

Article 11 : Les délibérations se déroulent au sein d’un jury nommé par le Ministre de l’Enseignement Supérieur sur proposition du Recteur de l’Université de Ngaoundéré.

  1. à l’issue de l’entretien, le jury établit une liste des candidats proposés à l’admission au concours par ordre alphabétique ou par ordre de mérite en tenant compte des notes obtenues aux trois épreuves,
  2. les résultats définitifs sont publiés par communiqué du Ministre de l’Enseignement Supérieur.

Article 12 : En tout état de cause, il ne peut y avoir report d’admissibilité ou d’admission d’une année à l’autre.

Article 13 : Les dépenses résultant de l’organisation dudit concours sont imputables au budget de l’Université de Ngaoundéré, année budgétaire 2008.

Article 14 : Le Recteur de l’Université de Ngaoundéré, le Directeur du Développement de l’Enseignement Supérieur et le Doyen de la Faculté des Sciences de l’Université de Ngaoundéré sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution de la présente décision qui sera enregistrée et communiquée partout où besoin sera.

Le Ministre de l’Enseignement Supérieur,

Jacques FAME NDONGO

3 thoughts on “Concours d’entrée dans les filières Sciences Biomédicales et Médico-Sanitaires de l’Université de Ngaoundéré

  1. MBARAWA MARAT KOFIA

    les futuurs etudiants de ces filieres pourront-ils devenir des medecins generalistes apres leur formation ?

  2. EKOUMELONG E. Clément

    Bonjour ,je suis un étudiant à la FASA/UDs en production animale 5e année.Je souhaiterai savoir qu’elles sont les possibilités ou option que votre école offre en plus du concours sus-cité.
    Les élèves sortis de votre école sont ils intégrés dans la fonction publique?

  3. emagrecerrapido.over-blog.com

    I must thаnk yyou for the efffоrts you have put in writing thiss sіte.
    I’m hoping to check out the same high-grаdе blοg posts from you lateг on as well.
    In truth, your creative writing abilities has іnspired me to get my own website now 😉

Leave a Reply