A quoi servent les frais de concours de l’Ens de Maroua?

ENS DE MAROUA

A quoi servent les frais de concours ?

Pour accéder à l’Ecole normale supérieure de Maroua, il n’y aura pas de concours avec épreuves sur table. Les futurs candidats savent qu’ils seront admis sur étude de leurs dossiers. Seulement une question taraude les ; à quoi serviront finalement les frais de concours exigés aux candidats ? « Un reçu de versement d’une somme de douze mille francs (12 000 F) de frais de concours, délivré par la BICEC compte N° 36318572000/96 au profit du Directeur de l’Ens de Maroua. Aucun autre mode de paiement ne sera accepté. Les frais de concours ne sont pas remboursables », prévoient les communiqués fixant les conditions d’entrées aux premier et second cycles de l’Ens de Maroua.

Des centaines de candidats se bousculent au niveau du ministère de l’Enseignement supérieure à Yaoundé pour retirer les fiches de candidatures, puis déposer les dossiers. Il en est de même dans les autres centres retenus par le Minsup. Ce qui laisse entrevoir des recettes en terme centaines de millions pour ce ministère et le trésor public. Car, le dossier de candidature comprend cinq autres pièces à timbrer. « C’est comme ça qu’on pique l’argent au vu et au su de tous », se plaint un observateur. Ce dernier ne comprend pas pourquoi la somme de 12 000 est exigée aux candidats.

Pourtant, le Minesup n’aura plus de dépenses à consentir pour l’élaboration des épreuves, la multiplication et l’acheminement de celles-ci vers les centres, les émoluments des surveillants de salles et des correcteurs de copies… « Pourquoi doit-on faire une admission à l’Ens de Maroua sur étude de dossier alors qu’à mon avis, il y a assez de temps pour faire concourir les candidats? », s’interroge T. Leblanc, candidat. Le Minesup se réfère aux dispositions du décret créant l’Ens de Maroua, tout en invoquant des contraintes de temps et d’espaces, pour justifier l’option de l’admission sur étude de dossier.

N’empêche, d’autres questions fusent : « Ne pouvait-on pas accélérer la publication des résultats du concours de l’Ens de Yaoundé, afin d’éviter aux uns et aux autres qui seraient admis à Yaoundé de ne plus dépenser leur argent pour la composition des dossiers? Si tel était le cas, nous parlerons davantage et avec compliments de la lutte contre la pauvreté menée par le gouvernement camerounais », renchérit notre candidat. Le directeur du développement de l’enseignement supérieur au Minesup, responsable de l’organisation de ce concours n’a pu être joint hier. Selon une source interne, les sommes en questions seront tout de même utilisées pour l’organisation du concours. Selon cette source, il s’agit de dépenses liées notamment aux documents préparés pour les inscriptions, les membres du jury etc.

Edouard TAMBA

In Le Messager du 29-08-08

4 thoughts on “A quoi servent les frais de concours de l’Ens de Maroua?

  1. Ngando

    Vraiment c’est abassourdissant de constater dans un pays comme le nôtre que de pareilles choses se fassent. Il s’agit là à mon avis d’un bracage à la camerounaise, avec des armes contondantes et traumatisantes que se lovent derrière une tactique persuasive des plus hypocrites. Il est notamment à remarquer qu’il faut être à Maroua pour ne payer que 12000 Frs cfa. Sinon le total revient à 15935 Frs c’est absurde. Mon pays je te hait

  2. Dr Heinz Lorenzo

    As a matter of fact i am in buea wher we need to extra 500 frs to the officer in charge of receiving the forms so what a terrible country.Why is it that the minister had to extend the latest date …. Cameroon na fake country……

  3. Cedric Longaing

    c’est vraimen choquant de savoir que tout cet argent ne puisse pas permettre l’admission d’au moins la moitié de ces candidats…
    En tout cas nous attendons les resultats…

Leave a Reply