Des artistes camerounais “otages” en Guinée équatoriale

FILOUTERIE

Des artistes camerounais bloqués à Bata

La nouvelle diva du bikutsi, Lady Ponce, était attendu hier, 2 juillet 2008, en après midi dans la salle du cinéma Abbia. Le public avide de découvrir son nouvel album a du se contenter des autres artistes programmés. Et pour cause, Lady Ponce est bloquée à Bata en Guinée équatoriale. Ainsi que vingt-deux autres artistes camerounais. Le retour au Cameroun, prévu pour lundi dernier a été renvoyé au lendemain. Jusqu’à hier soir, ils y étaient encore. C’est samedi passé que la brochette d’artistes a débarqué en Guinée équatoriale. Ce pour un spectacle organisé par Théodorin Nguema Obiang, fils du président équato-guinéen. Le show s’est déroulé dimanche, le 30 juillet, comme prévu selon des témoignages. C’est au lendemain de leur prestation que chanteurs, musiciens et danseurs ont commencé à déchanter.

« Ils n’ont rien perçu. Même pas un radis », confie un proche de Lady Ponce alerté par cette dernière. Cette partie du contrat devrait être réglée par Elvis Kemayou. C’est d’ailleurs lui qui est venu négocier le « marché » avec les artistes au Cameroun. Aucune trace de Elvis Kemayou jusqu’à hier soir. « Ils ne sont pas menacés, ils sont logés et pris en charge à l’hôtel par les organisateurs », précise la source. La même source affirme que Claudia Dikosso, Patou Bass, Valery Medjo, Bertrand Eva, Ledoux Marcellin… font partie des « otages ». « On n’a pas du tout de problème. Nous sommes logés à l’hôtel de l’épouse du président de la République », dément Lady Ponce, joint au téléphone par nos confrères de Radio Siantou, hier.

A propos de l’attitude de Elvis Kemayou elle va dans le même sens. « Je ne suis pas là pour faire un procès. Je vous ai dit qu’on a aucun problème. On s’apprête à rentrer au Cameroun. Je ne sais pas de quoi vous parlez », s’énerve-t-elle. Mais un proche finira par lui tirer les vers du nez. Plus calme, elle avoue que « le moral est à zéro », et qu’elle donnera des détails une fois rentrée au Cameroun. Loin d’être sereine elle ne comprend que ses confrères et elle soient mis au petits soins alors qu’ils ont d’autres engagements. « On est pas venu ici manger, monter dans les grosses voitures et regarder la mer », se plaint-elle. Et de préciser qu’on leur avait promis l’avion présidentiel pour le voyage retour. Mais l’avion aurait eu un problème. Quoi qu’il en soit, c’est au retour de ces derniers qu’on saura ce qui s’est exactement passé en Guinée équatoriale.

Edouard TAMBA

In Le Messager du 03-07-08

5 thoughts on “Des artistes camerounais “otages” en Guinée équatoriale

  1. meka

    c’est ça l’Afrique! pendant que les autres progresse nous nous faisons tout pour s’enfoncer encore plus bas et en tirant les autres avec.le chemin est encore long.

  2. nanga suzanne carole

    bonjour la tous les musiciens qui sont bloqué en guinée équato,soyez juste courageux tout se passera bien

Leave a Reply