Des journalistes de Stv convoqués à la police judiciaire

Affaire Boney-Eto’o

La police judiciaire aux ordres du Minsep

Boney philippe a déféré à la convocation de la Direction de la police judiciaire (Dpj). Le journaliste de Radio tiéméni siantou (Rts) s’y est personnellement présenté hier, 12 juin 2008. C’est au tour de 10h qu’il y arrive ; la main gauche encore sous plâtre. Il se dirige ensuite vers la sous-direction des enquêtes criminelles. Il en ressortira près d’une heure plus tard. Les sources policières restent avares quant au contenu de l’audition. Toujours est-il que les enquêteurs auraient présenté une correspondance du ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) adressé au délégué général à la sûreté nationale (Dgsn).

Le Minsep, Augustin Edjoa, y demande l’ouverture d’une enquête sur l’incident survenu le 31 mai 2008 à l’hôtel Hilton de Yaoundé. Un incident d’où Boney Philippe est sorti la lèvre supérieure enflée et la main gauche fracturée. Ce après avoir subi une agression de l’avant-centre des Lions indomptables, Samuel Eto’o Fils, aidé de ses sbires. La lettre du ministre date du 2 juin 2008. Ces enquêteurs auraient aussi buté sur la position de Boney Philippe. Car pour ce dernier, les excuses qu’il a acceptées en font une affaire close.

N’empêche que la police judiciaire semble vouloir faire son travail. Dans le cadre de la même enquête, d’autres personnes pourraient être entendues. Notamment des personnels de Spectrum television (Stv) et New Tv dont les caméras avait été arraché durant l’incident. Ces appareils avaient été restitués, mais sans la cassette pour ce qui est de Stv.

Edouard TAMBA

P.S. Les confrères, Marie Solange Amougou (camerawoman) et Périn Menchior Nzie (journaliste) de Spectrum television (Stv) sont attendus ce jour à la Direction de la police judiciaire dans le cadre de la même affaire.

Leave a Reply