Abah Abah et Olanguena Awono aux arrêts

Dernière minute

Les ex membres du gouvernement Polycarpe Abah Abah et Urbain Olanguena Awono sont aux arrêts depuis ce matin du 31 mars 2008 à Yaoundé. Aux dernières nouvelles, ils sont à la direction de la police judiciaire.

Le premier a assumé les fonction de ministre de l’Economie et des finances, et le second, ministre de la Santé publique. Ils ont été limogés lors du dernier ré aménagement gouvernemental de septembre 2007.

5 thoughts on “Abah Abah et Olanguena Awono aux arrêts

  1. Kans

    Ca c’est de l’info!
    Je ne comprends plus popol; est-ce qu’il est sérieux et vraimen engagé dans cette lutte ou c’est la poudre aux yeux. Parce là, ca devient une poudre épaisse alors…

  2. fabrice franck

    ils méritent bien cela.cependant,nous prions la justice camerounaise de littéralement dire le droit sans détours ni hésitation.Le peuple en a ras le bol de ces personnalités qui ne valent que dalle et qui prennent plaisir à excercer sur les déniers publiques des expropriation pour cause d’utilité privée.

  3. Malaika

    Je suis quelque part entre le “Achouka” de Lénaelle et le questionnement les incohérences du pouvoir en place qui m’interpellent. La poudre serait épaisse Kans ? Est-il possible que P Biya ne soit pas totalement aux commandes ? Je veux croire que les choses changent, mais ces arbres cachent des forêts encore épaisses de prévarications, de vols et de viols de la dignité d’un pays immense, le nôtre. Croyez vous qu’en bout de chaine le grand chef se fera arrêter ? J’ai comme un doute…

  4. Edouard

    Lena et Fabrice, je vous comprend tous. Mais il y a un hic dans l’orchestration de cette affaire à fort relent politique.

    Malaïka, qui tue par l’épée meurt par l’épée. Let us wait and see…

    Kans, Les derniers événements à l’Assemblée nationale viennent de confirmer nos doutes. Abah, Olanguena and Co ne sont pas des anges à donner au bon Dieu sans confession, mais leurs relèvent plus du sacrifice et de la distraction de l’opinion. Mais la couche n’était pas suffisement épaisse.

Leave a Reply