Le verdict des Rts Awards

CULTURE

Radio Siantou prime ses meilleurs artistes

josephine-ndagnou_laureate.jpg

 

C’est encore la saison des distinctions pour les artistes. Radio Tiemeni Siantou (Rts) a rendu sa copie vendredi dernier, 7 mars 2008 à Yaoundé. Aïe-Jo Mamadou triomphe encore. Les titres : Artiste de l’année, Chanson de l’année et Album de l’année sont allés au “ Lion blanc ”. Mais ce dernier n’a pu être présent à la cérémonie. Petite frustration pour le public ayant fait le déplacement du Club Camtel de Yaoundé. Il a dû aller honorer un contrat pour une série de spectacles du côté de Ngaoundéré.
L’impact de cette absence a été diluée par d’autres présences. Particulièrement celle de Lady Ponce. Elle s’est vue attribuer la distinction de “ Meilleure performance de l’année ”. Une performance illustrée par la sollicitation de cette dernière pour des concerts, sa diffusion sur les antennes des radio et télévisions, et sa présence en pôle position des dernières répartitions de la Cameroon music corporation (Cmc). Preuve, s’il en fallait encore, que les histoires de ventre et de bas ventre marchent bien au Cameroun. La nouvelle diva du bikutsi a donc eu droit aux feux d’artifice. Et à des cadeaux en nature, en plus des trophées et diplômes.
Mathematik de Petit Pays, qui n’a cesse d’accuser les hommes de tromper les femmes s’y est aussi distingué comme “ Révélation makossa de l’année ”. Titre similaire pour Charmant Ledoux dans le bikutsi. D’autres stars ont été primées, à l’instar de Ambroise Messi pour son come-back, les humoristes Mintoumba et Mado, Joséphine Ndagnou pour son “ Paris à tout prix ”, Dj Sniper de la discothèque le Katios… Comme de coutume dans les soirées people, il n’y avait pas que des artistes. Le public a vu défiler sur le podium des ministres comme Augustin Edjoa, Philipe Mbarga Mboa, l’ambassadeur itinérant Roger Milla, le Dg de la Crtv, Amadou Vamoulké, le politologue, Eric Mathias Owona Nguini…
On se serait attendu à voir ces personnalités remettre les plus grands prix. Que non ! “ Comment on peut appeler un type comme ça après Roger’s ? ”. s’insurgera un invité qui “ ne comprend pas pourquoi un inconnu passe sur le podium à la suite de Roger Milla ”. Ce ne sera pas le seul couac. La soirée prévue 20h a accusé plus de trois heures de retard. Mais il y avait aussi de l’inédit. Comme ce play-back improvisé de Sam Mbende ou encore, la retransmission télévisée de la cérémonie en direct de l’antenne de Ariane Tv.

Par Edouard TAMBA
In Le Messager du 11-03-2008

3 thoughts on “Le verdict des Rts Awards

  1. Kans

    Il ne reste plus qu’à avoir l’occasion d’écouter l’un ou l’autre de ces artistes.
    Dis donc, Josephine Ndagnou, elle change pas beaucoup hein.

  2. Edouard

    Je ne te le fais pas dire Prési! Notre Ta Zibi nationale est restée bastos. Pour les ziks, faut que je pense vraiment à mettre quelques unes pour accompagner les billets. Ah inertie quand tu me tiens.

    Je dois avouer que le pays (je veux dire Yaoundé où je suis et que je vois) est calme. Mais il y a une sorte de psychose qui ne dit pas son nom. Les gens ne traînent plus dehors. Les bidasses rodent en civil et en tenue. Les contrôles de véhicules et fouilles au corps des passagers sont de rigueur sur l’axe Dla-Ydé. On dirait en fait que le pouvoir redoute un éventuel soulèvement.

Leave a Reply